×
Publicités
Par
AFP
Publié le
4 août 2011
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Annick Goutal cédé au Coréen Amore Pacific

Par
AFP
Publié le
4 août 2011

PARIS, 4 août 2011 (AFP) - Le fonds d'investissement Starwood Capital a cédé au groupe coréen Amore Pacific les parfums Annick Goutal, acquis en 2005 avec l'ensemble du groupe Taittinger (Champagne, hôtels et produits de luxe), a-t-on appris mercredi 3 aout des deux groupes, confirmant une information des Echos.

Leader de la beauté en Corée du sud avec 30% de part de marché, selon les Echos, Amore Pacific "renforce" avec cette acquisition "son portefeuille de marque de luxe" et compte ainsi "accélérer son développement dans les marchés asiatiques comme la Chine, le Japon", selon le communiqué du groupe coréen.

Annick Goutal, Starwood Capital, Amore Pacific
La Collection Exclusive Hotel et Palace d'Annick Goutal. Photo Annick Goutal

Les parfums Annick Goutal sont déjà présents dans 1.300 points de vente dans le monde, dont quelques boutiques à son nom.

Avec cette cession, le fonds américain Starwood Capital continue de vendre progressivement les actifs de Taittinger, acquis en 2005. Après avoir rapidement cédé les champagnes, Starwood a cédé ces derniers mois les hôtels de luxe Crillon et Lutétia, mais aussi plus récemment les murs de l'hôtel Concorde Montparnasse.

Starwood Capital, qui détient encore, via sa filiale Groupe du Louvre, l'hôtel Concorde La Fayette Porte Maillot à Paris et le Martinez à Cannes, mais aussi, via sa filiale Louvre Hotels, les enseignes économiques comme Campanile, Kyriad et Première Classe, ou encore la Cristallerie Baccarat, est "un fonds d'investissement qui n'a pas vocation à conserver ses actifs" et compte "poursuivre ces cessions", a indiqué à l'AFP un proche du dossier.

Starwood n'apparait pas être dans l'urgence puisque le groupe vient de refinancer une ligne de crédit de 1,2 milliard d'euros, dont 350 millions ont pour objet "l'activité luxe" et 650 millions pour l'activité hôtellerie économique, selon David Lacaze, l'un des avocats du cabinet Paul Hastings qui a mené la négociation.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.