×
5 521
Fashion Jobs
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
13 déc. 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Anya Hindmarch se retire de la Fashion Week de Londres

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
13 déc. 2017

Anya Hindmarch a fait un choix : ne pas reconduire ses défilés mémorables au cours de la Fashion Week de Londres et les remplacer par des événements à destination des consommateurs, qui auront lieu quatre fois par an.


Anya Hindmarch - Printemps-été 2017 - Londres - © PixelFormula


La marque s'engagera aussi dans une approche « see now, buy now » (qui permet aux clients d'acheter les produits directement après leur présentation), puisque ces événements prendront une allure plus intimiste et auront lieu directement auprès de la clientèle, dans les magasins. Les acheteurs et la presse pourront découvrir les collections de la griffe de maroquinerie de luxe en prenant rendez-vous. L'entreprise a précisé que cette décision « permettra au consommateur d'entrer vraiment en contact avec la créativité de la marque, en ligne et en magasin, et ce dès que le produit sera disponible ».

La marque travaille actuellement sur un projet spécial, qui sera lancé en février pendant la Semaine de la mode londonienne, avant de basculer complètement vers son nouveau format d'événement, dont le premier, organisé en septembre 2018, présentera la collection automne-hiver 2018.

« Cette approche dirigée directement vers le consommateur a bien marché au moment des lancements de la collection Build a Bag en mai dernier et de la nouvelle ligne de parfums Anya Smells au mois de novembre », a affirmé la marque britannique.

Anya Hindmarch a lancé sa marque à Londres en 1987, avant de devenir une grande entreprise mondialisée qui compte plus de 45 magasins en propre. Anya Hindmarch fut la première créatrice d'accessoires à organiser un défilé inscrit au calendrier officiel de la Semaine de la mode londonienne. Ses défilés sont réputés pour leur créativité : on se souvient de ses mannequins émergeant d'un immense amphithéâtre futuriste, d'un décor spectaculaire qui emmenait les mannequins et le public dans un voyage vers le folklore scandinave, ou d'une maison de banlieue recouverte de papier peint, surplombée d'une boule disco géante.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com