×
Publicités
Par
AFP
Publié le
28 févr. 2007
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Apax Partners entre au capital de Groupe Royer

Par
AFP
Publié le
28 févr. 2007

Le fonds d'investissement Apax Partners France a annoncé mercredi 28 février avoir pris une participation minoritaire dans le Groupe Royer, numéro un français du négoce de chaussures sous licence et propriétaire de la marque Kickers.


Différentes chaussures de marques appartenant au groupe Royer

"L'arrivée d'Apax Partners dans son capital va permettre au Groupe Royer d'accélérer son développement international, tant par croissance organique que par croissance externe", selon un communiqué publié par les deux groupes.

Contacté par l'AFP, le fonds d'investissement n'a pas précisé le niveau exact de cette participation, indiquant juste qu'il se situait au-dessus de 5 %.

Cette entrée d'Apax Partners au capital du Groupe Royer se fait via Altamir et Amboise Investissement, deux fonds créés et gérés par Apax Partners.

Le Groupe Royer assure la distribution d'une trentaine de marques de chaussures, parmi lesquelles Converse, Von Dutch, Morgan ou Naf-Naf, via des détaillants indépendants, la grande distribution et des chaînes de distribution spécialisée.

Il a acquis début février la marque Kickers et a réalisé en 2006 un chiffre d'affaires de 150 millions d'euros. Il emploie 365 personnes.

"L'entrée d'Apax dans notre capital marque un tournant pour notre groupe qui va pouvoir accélérer son développement, notamment par l'acquisition de nouvelles licences et par la reprise de marques en propre", a déclaré Jacques Royer, PDG du groupe, cité dans le communiqué.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.