×
Publicités
Publié le
4 nov. 2014
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Apostrophe et Georges Rech font maison commune

Publié le
4 nov. 2014

Depuis leur reprise de Georges Rech, Patrick et Dominique Hazan, déjà propriétaires de Apostrophe, avaient conservés deux structures différentes pour les deux marques. Depuis cet automne, les deux sociétés vont en quelque sorte fusionner. La société Georges Rech Paris va ainsi être fermée, comme l'a confirmé Daniel Boudon, nommé PDG pour procéder à la cloture et par ailleurs secrétaire général d'Apostrophe.

Georges Rech automne-hiver 14/15.


Les droits d'exploitation de la marque Georges Rech ont donc été transférés à Apostrophe. Une fusion qui signifie restructuration, puisqu'une seule et même équipe va désormais gérer les deux marques, pour rationaliser les coûts. Des suppressions de poste sont donc intervenues, sans que l'on connaisse leur nombre, pour atteindre désormais un effectif total de 140 salariés pour la seule structure restante.

Des boutiques ont également été fermées, "pour éviter des doublons entre Georges Rech et Apostrophe", selon Daniel Boudon. Il reste ainsi deux boutiques Georges Rech à Paris et une dizaine de boutiques Apostrophe entre Paris et Londres. Mais les collections voisinent déjà dans les mêmes rayons, dans un format qui reste encore à affiner et pas vraiment "encore défini" selon le secrétaire général d'Apostrophe.

Vers un réseau de points de vente partagé semble-t-il, mais peut être aussi vers une communication commune ? Les visuels de la campagne Georges Rech exposent ainsi à la fois des produits de la marque mais aussi d'autres estampillés Apostrophe. Jusqu'où ira la fusion entre les deux griffes dans les mois à venir ?

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com