×
Publié le
9 déc. 2013
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Armani, Zegna et Dolce & Gabbana en pole position pour une éventuelle entrée en Bourse

Publié le
9 déc. 2013

"C’est le bon moment pour se coter. Tous les indicateurs parlent d’un scénario prometteur. En Italie, en particulier, il y a une fenêtre très positive qui s’ouvre sur le marché", a affirmé Luca Peyrano, responsable Primary Markets de Borsa Italiana, à l’occasion de la présentation, lundi 9 décembre à Milan, du classement effectué pour la 8ème année par la société de conseil en stratégie d’entreprise Pambianco sur les 50 entreprises italiennes de la mode et du luxe ayant les potentialités majeures pour envisager de débarquer sur les marchés financiers.

Selon cette étude, si les 50 sociétés de ce classement envisageaient de s’introduire en Bourse, elles pourraient lever sur le marché entre 9 et 11 milliards d’euros et atteindre une capitalisation totale de 26,1 milliards d’euros.

Emporio Armani, campagne publicitaire automne-hiver 2013/2014


Giorgio Armani, Ermenegildo Zegna Group et Dolce & Gabbana occupent les trois premières marches du podium parmi les 50 sociétés de la mode italiennes qui, sur le papier, disposent des conditions techniques et objectives pour se porter candidates à la cotation en Bourse dans un horizon temporel de 3 à 5 ans, selon Pambianco. Dans le classement du top 15 des entreprises du design ce sont Kartell, Flos et B&B Italia qui sont en pole position.

Le chiffre d’affaires total de ces 50 entreprises, sélectionnées sur un échantillon initial de 763 sociétés, a dépassé les 15 milliards d’euros en 2012, enregistrant une croissance de 8,1 % par rapport au +10,8 % de 2011. La rentabilité (Ebitda) s’établit à 16,9 % du chiffre d’affaires, tandis que le patrimoine net total est de 10,4 milliards d’euros.

"En Italie, la mode est l’un des secteurs qui a le mieux résisté dans l’absolu à la crise grâce notamment à l’internationalisation. Pour 2013, l’export de ce secteur est de 46 milliards d’euros, avec un solde commercial positif d’environ 20 milliards d’euros. Près de 49 % des exportations italiennes sont destinées aux marchés extra européens. Nous avons donc un secteur partiellement solide qui a vaincu la crise, mais qui nécessite des capitaux pour poursuivre son expansion. Or, avec la crise et un système bancaire toujours moins disponible à accorder des crédits, il est clair que les PME n’ont ni la dimension, ni la capacité financière, tandis que la Bourse pourrait leur apporter les ressources nécessaires", souligne Luca Peyrano.

L’année en cours a été particulièrement brillante pour la Bourse italienne avec une vingtaine de IPO. En 2013, près de 13 sociétés se sont déjà cotées à Milan et 8 autres devraient finaliser leur introduction d’ici à la fin de l’année. "Pour 2014, nous avons une dizaine d’opérations en chantier, dont 4 ou 5 concernent des entreprises du secteur de la mode", indique Luca Peyrano.

De fait, le groupe Moncler, qui s’apprête à débarquer en Bourse, est sorti cette année du top 50 du secteur Mode & Luxe réalisé par Pambianco. Sont sorties aussi, entre autres, du classement les marques Pomellato et Loro Piana, respectivement acquises en 2013 par Kering et LVMH. Parmi les 14 sociétés insérées cette année, à signaler la marque Fabiana Filippi, qui se positionne d’emblée au 10ème rang sur 50. Cette dernière a enregistré la cinquième meilleure croissance entre 2009 et 2012 (+24,4 %).

Le classement de ces "Top 50" prend en compte divers paramètres: taille de la société (chiffre d’affaires supérieur à 50 millions d’euros), la capacité de croissance, résultat opérationnel, notoriété de la marque, endettement, réseau de vente direct, etc. Parmi les paramètres a été introduit cette année le facteur de l’exportation, tandis que l’âge de l’entrepreneur a été supprimé. Les 5 premières entreprises affichant le plus grand pourcentage à l'export sont Stefano Ricci et Zegna (92 %), OTB (89 %), Vicini (88 %) et Canali (86 %).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com