×
Publié le
11 oct. 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Athena récompensé pour sa campagne "Décontracté du boxer"

Publié le
11 oct. 2012

Athena se sent conforté dans ses choix. La marque de sous-vêtements à forte dominante masculine vient en effet d'être récompensée pour sa campagne multi-support "Décontracté du boxer" en collaboration avec la Fédération Française d'Athlétisme. Ainsi, lui ont été décernés il y a quelques jours un "Top Com" d'or de la meilleure campagne online, ainsi qu'un "Top Com" de bronze du marketing viral, toujours pour cette campagne lancée fin 2011 avec l'agence Havas 360.

Renaud Lavillenie, Kevin Mayer et Martial Mbandjock pour Athena.

Pour Dominique Seau, PDG du groupe Eminence, le succès de cette campagne, qui a connu un deuxième volet avant les Jeux Olympiques, fut presque une surprise: "C'est la première fois que nous intégrions une dimension digitale dans notre réflexion marketing. Nous avons été un peu dépassés par le succès de ce making-of qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux jusqu'à atteindre 3 millions de vues". Une audience qui valide le choix d'un ton plus original et plus décalé que jamais, ne craignant pas le tabou de la nudité masculine.

"La prochaine campagne, 'Les génies du slip' sera d'ailleurs dans ce même esprit, reprenant les mêmes valeurs de modernité, d'humour, de sportivité et d'accessibilité, mais cette fois pas nécessairement avec une égérie... Vous verrez...", esquisse Dominique Seau, en attendant avril prochain et le début de cette campagne, très orientée web, évidemment. Là encore, il s'agira de parler principalement aux 15-25 ans, génération qui a permis à Athena de gagner des parts de marché sur ses concurrents. Mais nouveauté, la prochaine campagne de la marque fera apparaître des femmes, même si cette offre ne représente pour l'instant qu'une toute petite partie des ventes de la marque.

La marque de sous-vêtements qui se décline également en enfant compte pour environ 70% du chiffre d'affaires du groupe Eminence (aux côtés d'Eminence bien sûr, et de la marque italienne Liabel). Celui-ci s'était élevé en 2011 à environ 143 millions d'euros, soit une légère hausse par rapport à 2010. 2012 a en revanche commencé dans la douleur, avec une baisse de 10% impactée principalement par l'Italie et l'Espagne, la France restant stable. Le troisième trimestre en revanche est lui stable par rapport à l'année précédente, ce qui pourrait permettre de se rapprocher de la prévision initiale d'une baisse de quelques points à la fin de l'exercice.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com