×
Publicités
Publié le
17 sept. 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Averyl Oates: "Les Galeries Lafayette, un géant qui sommeille"

Publié le
17 sept. 2013

Entre deux défilés à Londres, la première fashion director des Galeries Lafayette fraîchement nommée, ne manquait ni de charme, ni d’enthousiasme quant à ses nouvelles fonctions. "J’adorerais apporter plus de créateurs britanniques aux Galeries Lafayette, confiait-elle, mais l’aspect le plus excitant de cette aventure, c’est que les Galeries Lafayette sont encore pour moi comme un géant qui sommeille", poursuit cette Anglaise charismatique qui a dirigé les achats des grands magasins Harvey Nichols durant plus de six ans. Les collections printemps-été 2014 marquent le début de sa nouvelle mission, qui touchera le flagship du boulevard Haussmann, mais également les implantations à venir à l’étranger.

Averyl Oates, experte en luxe, dirige désormais la mode aux Galeries Lafayette (DR)


"Il y a un potentiel absolument incroyable dans les Galeries Lafayette", estime Averyl Oates, tout en avouant ne pas être très francophile - sentiment assez répandu de ce côté-ci de la Manche - ni francophone... Ce qui ne devrait pas lui poser de problème, compte tenu du caractère international de son rôle. "Il s'agit d'un business assez gigantesque, préfère-t-elle observer, et je peux déjà dire que nous avons de très belles choses à construire ensemble".

Averyl Oates a travaillé aux achats womenswear d’Harrods pendant trois ans, avant de rejoindre Harvey Nicks, comme disent communément les Britanniques, en 2005. D’abord au merchandising de la femme, puis à la direction de l’ensemble de l’offre mode d’Harvey Nichols, cette fashion addict avérée a notamment introduit dans l'offre Harvey Nichols des pièces signées Haider Ackermann, Reed Krakoff et Vionnet. Cette destination chic et populaire a plusieurs points communs avec les Galeries Lafayette: une ligne propre pour homme et femme, une offre transversale depuis la mode jusqu’à l’épicerie fine, et surtout une présence nationale enrichie d’unités sur des marchés stratégiques. Harvey Nichols est présent à Hong Kong (deux unités), Dubaï, Koweit City, Riyadh, Istanbul, Ankara et bientôt Bakou, en Azerbaïdjan.

Les Galeries, elles aussi, regardent aujourd'hui de près les nouveaux marchés et ont déjà annoncé leur projet d’ouvrir jusqu’à sept nouveaux magasins au cours des deux prochaines années, notamment en Chine, à Dubaï et en Inde. "Je ne peux pas ignorer les marchés porteurs", souligne celle qui a fait ses classes comme responsable du merchandising chez Donna Karan au moment du rachat de la marque new-yorkaise par le groupe LVMH. "Ma spécialité, c'est d’identifier les designers émergents, en particulier ceux qui auront du succès demain". Le recrutement d’Averyl Oates semble confirmer l’imminence d’un chantier international pour les Galeries pouvant être résumé en trois mots: montée en gamme.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com