×
Publicités
Publié le
2 févr. 2010
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Aymara se conjugue au masculin et s'ouvre à l'export

Publié le
2 févr. 2010

Quand les influences danoises rencontrent l’artisanat bolivien, Aymara voit le jour. Une marque toute de cashlama conçue, à partir de la laine du Lama, mais dont la rugosité devient douceur grâce à une nouvelle technique de production.

Aymara
Collection femme 2010 Aymara

Née en 2006 sous l’impulsion de Maria Hogh Heilmann et Trine Fyhr, la griffe enrichit sa garde-robe. En 2010, les lignes féminines et maison (vendues entre 100 et 500 euros) accueillent un vestiaire masculin composé de pièces basiques (pulls, écharpes, chaussettes…) "qui combinera tous les aspects esthétiques et éthiques de la marque", nous explique-t-on au service communication. Car Aymara, est avant tout une marque responsable et engagée sur l’ensemble des acteurs et du processus de production. "Aymara a pour objectif d'apporter son aide à la Bolivie et sa population en introduisant un savoir-faire, du travail, et des infrastructures", nous souligne-t-on.

Présente en France au Bon Marché et dans quarante points de vente en Scandinavie, Aymara s’attèle "d'une manière très sélective" au développement de son échiquier commercial. Ne sont ciblés que "les magasins haut de gamme et en accord avec les principes éthiques de la marque." Cette dernière table sur une soixantaine de vitrines en Europe et aux USA d’ici la fin de l’année.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com