×
Publicités
Publié le
10 sept. 2009
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Baccarat : Starwood Capital dément vouloir céder les cristalleries

Publié le
10 sept. 2009

La société d'investissements américaine Starwood Capital a assuré jeudi 10 septembre, dans un communiqué, ne pas vouloir céder les cristalleries de Baccarat, démentant des informations reprises par Le Figaro.

Baccarat
Baccarat

"Starwood Capital tient à démentir formellement l'information selon laquelle Baccarat -dont il détient plus de 85% du capital- serait à vendre, et, encore plus, qu'un dossier de vente circule sur le marché", affirme le groupe.

Dans son édition de jeudi 10 septembre, Le Figaro publie des informations de son nouveau site économique et financier, Wansquare, selon lesquelles, au vu de la mauvaise conjoncture dans le secteur du luxe, "un dossier de vente de Baccarat est étudié par plusieurs grands noms des arts de la table".

Starwood Capital "tient à confirmer qu'il n'existe aucune discussion concernant ce sujet et à réitérer son soutien d'actionnaire à Baccarat", insiste le groupe.

En 2005, Starwood avait racheté à la famille Taittinger 100% de la Société du Louvre, qui possédait 52% de Baccarat. En 2007, le groupe était monté à plus de 80% des cristalleries en rachetant les parts d'actionnaires minoritaires, après qu'Anne-Claire Taittinger, présidente de la cristallerie lorraine, eut été poussée à la démission.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.