×
Publié le
10 déc. 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Backcountry, géant de l’e-commerce outdoor US, arrive en Europe

Publié le
10 déc. 2013

A l’instar des enseignes mass market américaines qui débarquent les unes après les autres dans les rues principales et les centres commerciaux du Vieux Continent, les spécialistes de la distribution sportive se tournent aussi vers l’Europe. Mi-2012, Zumiez, spécialiste des sports de glisse, reprenait l’Autrichien Blue Tomato.

Aujourd’hui c’est le groupe Backcountry, propriétaire du pure player éponyme spécialisé dans les produits pour les pratiques outdoor, qui procède à une acquisition.

Martin Theben, Ronny Höhn et Matthias Gebhardt, dirigeants de Bergfreunde. Visuel bergfreunde.de.


Il annonce la reprise du site spécialisé allemand bergfreunde.de qui distribue les produits de la plupart des marques du secteur en Allemagne, en Autriche et en Suisse.
"Ce partenariat constitue la première étape vers la construction de la première entreprise de e-commerce outdoor à l'échelle mondiale. De l'Amérique du Nord à l'Europe, ces deux marques connectent les gens à leurs passions à travers une expérience en ligne exceptionnelle", explique Jill Layfield, PDG de Backcountry, dans un communiqué.

Bergfreunde.de a été fondé en 2006 par Martin Theben et annonçait un chiffre d’affaires de 13 millions d’euros en 2012. Aujourd’hui uniquement en allemand, la société revendique quelque 25 000 produits et compte plus de 70 salariés.

Quant au groupe Backcountry Corporation, fondé en 1996 par Jim Holland et John Bresee, il a été repris en 2007 par Liberty Media Corporation et s’appuie aujourd’hui sur backcountry.com. Mais il s’est aussi constitué un portefeuille de sites spécialisés avec Competitive cyclist et Chainlove dans le cyclisme, Steap and cheap, Whiskey Militia et Department of goods pour les offres de déstockage, Dogfunk pour les sports de glisse et Motosport pour les sports mécaniques.

Le groupe est peu disert sur son chiffre d’affaires. Selon certains médias américains, il dépassait les 145 millions d’euros en 2009, et, suite à l’intégration de différentes sociétés, frôlait les 240 millions fin 2011.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com