×
Publicités
Traduit par
Lionel Tixeire
Publié le
21 juin 2017
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Balenciaga et ses papas en balade du week-end

Traduit par
Lionel Tixeire
Publié le
21 juin 2017

Balenciaga, le premier grand événement des défilés masculins à Paris, a débuté la saison avec de jeunes papas flânant le long d'un chemin de terre au milieu du bois de Boulogne.

Balenciaga printemps-été 2018 - Homme - Paris - Balenciaga


Il s'agissait de vêtements décontractés avec un quelque chose de différent, le directeur créatif, Demna Gvasalia, ayant travaillé certains de ses thèmes favoris – hyper volumes, inscriptions populistes et, car c'est Balenciaga, matériaux inattendus.

D'immenses polos à col souple aux manches terminant en dessous des coudes et finis à l'abdomen avec un trait blanc où l'on pouvait lire « Speedhunter »; des parkas soviétiques des années 1980, très rétro, portant le logo de la maison; et au final une demi-douzaine de chemises et vestes de jean recouvertes de plastique, nombre d'entre elles décorées de phrases comme « Europe ! » ou encore « The power of dreams ».

« Je suis submergé par tant d'idées différentes. Mon dieu ! » s'est ainsi émerveillé l'acteur Kyle MacLachlan, en promo à Paris pour la dernière saison de Twin Peaks. « Et quand j'ai vu les chemises recouvertes de plastique, ça m'a fait penser à la série, car Twin Peaks commence lorsque l'on retrouve Laura morte, recouverte de plastique. Et j'ai pensé, que c'est intelligent ! »

« Et j'ai aussi aimé la veste ornée d'un grand dragon vert. Notamment parce que j'ai un fils qui a 8 ans et demi, j'ai très bien saisi cela », a-t-il ajouté en souriant.


Demna Gvasalia avec Kyle MacLachlan


Près de 10 enfants ont participé au défilé et un père en a escorté trois devant un public qui incluait Carine Roitfeld et le propriétaire de Balenciaga, le président de KeringFrançois-Henri Pinault.

« J'ai beaucoup de photos de vous sur mes planches, depuis tant d'années. C'est fantastique de vous rencontrer ! » a pour sa part déclaré Demna à Kyle.

La principale idée du créateur a été le jean à trois étages, en denim au niveau de la ceinture, en velours côtelé sur les cuisses et en cuir en dessous du genou. Et aussi, il reste un maître de la création commerciale, de l'initiation des tendances et des accessoires. Avec des sacs du type de ceux, en plastique, que l'on pourrait trouver chez Copy-Top, mais confectionnés en cuir; ou encore avec des totes en cuir tissé brillant portant le logo BB.


Balenciaga printemps-été 2018 - Homme - Paris - Balenciaga


« J'ai passé plus de temps dans la nature. A méditer et à faire du yoga, et je pense que l'élément spirituel est plus clair dans ma collection », a précisé le créateur en souriant, debout devant son look board.

L'événement, retransmis en direct sur Balenciaga.com, a débuté avec une vidéo de drone du grand bois parisien avant de redescendre sous les arbres, sur la musique du groupe allemand Rammstein. De manière paradoxale, le défilé était organisé à proximité du consulat de Russie, dont la guerre avec la Géorgie – le pays natif de Demna Gvasalia – avait à l'époque obligé sa famille à fuir sa ville natale de Sukhumi, sur la mer Noire.

« Je ne pouvais pas vraiment sortir lorsque j'étais enfant. C'était juste trop dangereux. Mais c'est pour cette raison que j'apprécie plus la nature aujourd'hui », conclut-il, philosophe.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com