×
Publicités
Publié le
23 janv. 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Ballantyne s’allie avec Matthew Williamson‏

Publié le
23 janv. 2013

Ballantyne joue la carte du co-branding avec la collection "Matthew Williamson‏ for Ballantyne", qui sera dévoilée en février à Milan dans le concept-store 10 Corso Como durant la semaine de la mode. Cette ligne est composée d’une quinzaine de pièces pour la femme et autant pour l’homme, réalisée à la main en Italie et en Écosse, où la célèbre marque de cachemire a vu le jour en 1921.

Ballantyne réinterprétée par Matthew Williamson.

"Au-delà de ses origines anglaises, Ballantyne partage avec Matthew Williamson‏ une grande passion pour la couleur. Nous envisageons d’ailleurs d’instaurer avec ce styliste une collaboration à long terme", explique l’administrateur délégué Franco Natalucci. "Il s’agit d’une collection élitiste et exclusive avec beaucoup de cachemire, jacquard et marqueterie. Nous visons une distribution sélectionnée au sein de 80 à 100 points de vente dans le monde, principalement dans de prestigieux grands magasins", poursuit-il.

Pour ce qui est de sa ligne principale, un total look pour homme et femme composé à 80% de pièces en maille, Ballantyne a réorganisé son bureau de style. Le directeur artistique Yossi Cohen, appelé au chevet de la marque en novembre 2010 pour la relancer, continuera à en superviser l’image, se concentrant en particulier sur le Web et la communication. Parallèlement, a été mise en place une équipe de cinq personnes guidée par Benedetta Tamborini, designer milanaise hautement spécialisée dans la maille.

"Nous avons créé une collection extrêmement internationale avec des solutions de style très avancées afin de toucher tous les marchés. Il y a par exemple des manteaux et des vestes construites à partir de fils en cachemire, qui les rendent très confortables. La prochaine étape concerne les accessoires. Nous allons enrichir notre offre sur ce segment en lançant une ligne de sacs à partir de la saison prochaine", indique Franco Natalucci.

Rachetée en 2004 par le fonds d’investissement italien Charme en 2004, la maison a peiné jusqu’à présent à trouver sa place sur le segment de la maille de luxe. Elle a notamment abandonné la ligne pour enfant lancée en 2008 et procédé à une restructuration industrielle. Aujourd’hui, elle réalise un chiffre d’affaires d’environ 15/16 millions d’euros et espère arriver à l’équilibre opérationnel en 2013.

Produite à la fois en Ecosse et en Italie, la griffe est positionnée dans le haut de gamme avec des prix d’entrée de gamme de 300 à 400 euros et des pièces très travaillées allant jusqu’à 2000 euros. Distribuée dans 200 points de vente en Italie, Europe, Moyen-Orient, Corée, Japon, elle s’apprête à conclure un accord avec un partenaire local pour se développer en Inde. En France, Ballantyne est au Bon Marché. Elle vient par ailleurs de confier sa distribution à un agent et vise une vingtaine de clients sur ce marché.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com