×
5 378
Fashion Jobs
Publié le
25 avr. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Ballorin, une nouvelle marque masculine en devenir

Publié le
25 avr. 2016

Jeune diplômé du Studio Berçot, formé auprès du créateur Thierry Colson, passé par la Comédie Humaine et Brooklyn We Go Hard, Arthur Ballorin présentait récemment sa première collection automne-hiver 2016-2017.



Positionnée streetwear haut de gamme, sa marque éponyme propose un vestiaire complet « à porter du matin au soir » inspiré par l’architecture urbaine et les proportions, volumes et matières des année 1980-90. 

Pour sa collection hiver 2016-2017, le créateur décline tee-shirts en drap de laine ou popeline en alternative à la chemise, sans découpe sur les manches et proposés amples ou en version crop top, accordés à plusieurs modèles de pantalons mixant le treillis 90 aux codes du costume.

S’y ajoutent sweats brodés ou unis, parkas, coupe-vent, col roulé à manches raglan et blousons inspirés du bombers, manteaux trois-quart aux intérieurs gansés et pièce maîtresse du vestiaire, une combinaison fitée et manches raglan.

Fabriquée made in France (à Châtillon-sur-Indre), la première collection d’Arthur Ballorin (1/3 unisexe) mise sur les matières nobles (lainages d’Italie et coton d’Angleterre) et sur un positionnement haut de gamme accessible avec des prix oscillant entre 100 et 120 euros pour les tee-shirts, 190 à 280 euros pour les sweats, 225 à 240 euros pour les pantalons, 460 et 605 euros pour blousons et manteaux.

A la recherche d’investisseurs, la jeune marque souhaite faire valoir la qualité de son « made in France » en ciblant le marché français (concept stores et grands magasins) dans un premier temps.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com