×
Publicités
Publié le
7 nov. 2014
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Balsamik a conquis 212 000 clientes en un an d'existence

Publié le
7 nov. 2014

En soufflant sa première bougie, Balsamik a pris le temps de faire un point d'étape. Depuis son lancement par Redcats en novembre 2013, l'e-commerçant a pour mission de conquérir les nouveaux séniors, à savoir les quinquas et plus, là où son autre marque, Daxon, s'était spécialisée sur une cible de plus de 70 ans. Si, au départ, le second devait s'effacer petit à petit au profit du premier, ils coexistent finalement toujours avec deux tranches d'âge et surtout deux attitudes de consommation bien différentes pour cibles.

L'une des "photos test" d'Oliviero Toscani pour Balsamik et l'opération "anti-clichés".


Balsamik est donc finalement parti de zéro, ne s'appuyant pas sur la base clients de Daxon. Et, en douze mois, ce sont 212 000 clients (dont 95% de femmes) qui se sont tournés vers cette nouvelle marque.

Ambitionnant de répondre à la frustration des clientes de 50 ans et plus avec une double approche à la fois morphologique et mode, le site a reçu en moyenne 1,5 million de visites mensuelles.

Avec un âge moyen de 44 ans, la clientèle a finalement réservé quelques surprises. En effet, 15% de ses clients ont ainsi moins de 30 ans, attirés par l'approche morphologique de la marque Balsamik, puisque 63% des produits achetés relevaient de ce type de produits.

Autre enseignement : si les grandes tailles ont été plébiscitées, la diversité des profils a amené la marque à ajouter la taille 36 à une partie de son assortiment prochainement. Les tailles 38 et 40 représentent ainsi 55% des commandes, mais demande néanmoins des produits mieux adaptés à leurs particularités et notamment à de nouvelles exigences liées à l'âge.

L'équipe dirigeante de Balsamik se dit donc satisfaite de ses premiers résultats et de sa "rencontre" avec sa cible. Avec un plan média TV et web important, Balsamik a réussi à atteindre 51% de notoriété assistée. La marque va poursuivre ses efforts de communication : elle lance ainsi un projet entre communication et art en cette fin d'année. L'e-commerçant a ainsi fait appel au célèbre photographe Oliviero Toscani pour monter un projet baptisé "Anti-clichés". Le but : mettre à l'honneur les femmes quinquas dans la diversité et l'authenticité.

Ce sont ses propres clientes que Balsamik va mettre devant l'objectif, via un casting lancé sur sa page Facebook jusqu'au 12 novembre. Quinze lauréates poseront ainsi pour le photographe italien qui montera ensuite une exposition itinérante avec les clichés, avec lancement attendu dès janvier à Paris.

Mais la deuxième année d'existence de l'e-commerçant sera aussi marquée par un changement attendu mais néanmoins important. Suite à la décision du groupe Kering de se séparer de ses activités de VAD et donc de dissoudre Redcats, Balsamik et Daxon devront en effet être prochainement cédés, comme La Redoute (plus d'informations ont été publiées dans FashionMag Premium).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com