×
Publicités
Publié le
23 mai 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Barnabé Hardy, créateur chouchou des 3 Suisses

Publié le
23 mai 2012

Après Alexandre Vauthier et Maxime Simoens, les 3 Suisses font appel cette année au créateur Barnabé Hardy, pour une collection cuir automne-hiver 2012-2013. Des pièces en vente à partir de la mi-juin.


Modèle Barnabé Hardy pour 3 Suisses

Ex-collaborateur de Nicolas Ghesquière, chez Callaghan puis chez Balenciaga où il créa et dessina la ligne homme pendant huit ans, Barnabé Hardy lance en 2009 sa propre marque. Du cuir haut de gamme, créatif, sexy, vendu en France* au Bon Marché (ligne homme) et au corner Maria Luisa du Printemps (ligne femme), et qui rapidement, trouve une clientèle internationale, en Asie, à Tokyo, Hong-Kong, en Corée où les célébrités du pays, chanteurs, boys band s’approprient la marque, mais aussi aux Etats-Unis, où les rappeurs (à l’instar de Ne-Yo qui porte un blouson Barnabé Hardy dans le clip Think Like A Man), basketteurs de la NBA en ont fait leur blousons fétiches.

Suite logique, Barnabé Hardy est contacté l’année dernière par les 3 Suisses (via Maria Luisa), pour qui il signe une collection de quatre blousons. « Si la collaboration m’a demandé un temps de réflexion, je n’ai absolument aucune regret d’avoir signé avec 3 Suisses, explique Barnabé Hardy. J’ai eu carte blanche du début à la fin, j’ai pu respecter les codes qui m’étaient cher. Du matelassé carré au dos du blouson, et sur les doublures, au choix des peaux, et détails –plaque gravée Barnabé Hardy, passe-poil le long des emmanchures, pressions recouvertes de cuir, double col en cuir et maille- le résultat est fidèle à mon travail, et tout à fait honnête qualitativement. »

3 Suisses, dont le catalogue est tiré à 5 millions d’exemplaires, proposera, au total, deux modèles de blousons hommes, kaki et noir, vendus à 329 euros, et déclinés dans le même esprit chez la femme, en coloris bordeaux et noir, au prix de 299 euros. Une belle opportunité pour le créateur, inspiré des carapaces et armures de chevaliers pour créer ses pièces, d’aller toucher le grand public. « J’ai conscience d’être un produit de niche, du cuir haut de gamme vendu dans des boutiques pointues, et l’idée de pouvoir faire connaître mes créations ailleurs me réjouit vraiment. Mon idée n’est jamais d’aller séduire les fashion-victims, mais plutôt celles et ceux qui ont conscience des belles matières, des belles finitions. Aujourd’hui, beaucoup de consommateurs, partout en France, veulent avoir accès à ce que je fais. L’opportunité 3 Suisses peut répondre, en partie, à cette demande. »
Par Alexis Chenu

*La marque s’installera également chez Kabuki, à partir du mois de juillet.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com