×
Publicités
Publié le
22 oct. 2013
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Beaugrenelle se rêve en grand magasin du XVème arrondissement parisien

Publié le
22 oct. 2013

A Beaugrenelle, le verre et la lumière sont partout. Avec leurs grandes façades vitrées, leurs immenses verrières elliptiques et leurs imposants atriums blancs, les bâtiments qui constituent le nouveau centre commercial parisien sont particulièrement lumineux.

L'atrium du bâtiment B Magnetic. Photos Fashionmag.com


L’ambition d’Apsys, promoteur et co-investisseur de la surface commerciale de Beaugrenelle est d’attirer dès la première année 12 millions de visiteurs et d’atteindre un chiffre d’affaires de 370 millions d’euros. Une aventure commerciale qui débute ces jours-ci avec l’ouverture des portes du centre qui vise à séduire la clientèle des XVe, XVIe et VIIe arrondissements de Paris et les profils CSP+ du Sud-Ouest parisien. Quelque 1100 places de parking ont d’ailleurs été intégrées au projet.

Boutique Desigual à Beaugrenelle.


"Beaugrenelle représente 10 ans de travaux, autour de 500 millions d’euros d’investissements et 50 000 mètres carrés de surface commerciale. Il n’y a que deux équivalents sur Paris avec Italie Deux et Le Forum des Halles. Cela fait partie de la requalification du front de Seine, explique Philippe Depoux, directeur général de Gecina qui détient 75 % du capital de la SCI Beaugrenelle. Il fallait reposer cet objet comme un grand magasin. Le cabinet d’architectes Valode et Pistre a pris le meilleur des centres commerciaux, puisé ce qu’il y a d’intemporel dans les grands magasins parisiens et a apporté une belle touche de XXIème siècle".

Le discours, bien rodé par tous les acteurs du projet, est en effet de présenter Beaugrenelle comme un grand magasin. Physiquement, par rapport à l’ancien centre, la dalle qui recouvrait la rue de Linois a disparu. L’ensemble ne constitue plus une séparation entre la Seine et le XVème arrondissement mais entend être une liaison. Les boutiques d’IKKS Kids, Uniqlo, Sephora, Darty ou encore Claudie Pierlot donnent de plain pied sur la rue. D’un côté de l’axe, le bâtiment B Panoramic proposera une offre de restauration avec vue sur la Seine, un cinéma Pathé de 10 salles qui devrait être opérationnel en novembre, ainsi que le flagship sur quatre niveaux et 4 700 mètres carrés, dont 1 500 dédiés à l’alimentaire, de Marks & Spencer.

Marks & Spencer s'installe sur quatre niveaux.



De l’autre, relié également par une passerelle, B Magnetic présentera son offre d’équipement de la personne et de la maison. "Il fallait un projet unique qui casse les codes du centre commercial, estime Maurice Bansay, PDG fondateur d’Apsys. Habituellement les centres se répartissent sur trois niveaux. Nous avons un concept exceptionnel tout en verticalité avec un centre sur six niveaux".

C’est en tout cas dans la construction de l’offre sur ces six niveaux que Beaugrenelle s’est inspiré des grands magasins. Au niveau inférieur, sont situées les enseignes de l’équipement de la maison et du design. L’originalité, qui dénote aussi la volonté des acteurs de viser une clientèle avec un portefeuille conséquent, vient d’avoir placé l’offre "créateurs" dès le rez-de-chaussée. Dès l’entrée on trouve ainsi autour de l’atrium central le trio Sandro-Maje-Claudie Pierlot, Zadig & Voltaire, Eleven Paris, The Kooples ou Michael Kors, mais aussi Sephora et Guerlain.

Au premier étage, l’espace est dédié à Tommy Hilfiger, G-Star Woman, la première boutique Hollister dans Paris ou Levi’s, mais aussi Adidas, Lacoste et une boutique Nike de 300 mètres carrés dédiée au running.
Les trois derniers niveaux sont consacrés à une offre globalement grand public avec des acteurs comme Darjeeling, Desigual, Tally Weijl et, bien sûr H&M, Zara ou encore Esprit qui s’expriment chacun sur deux niveaux. Aux derniers niveaux sont aussi installés la Fnac et Maisons du Monde.

Esprit, installé sur deux niveaux en haut du bâtiment B Magnetic.


L’offre bénéficie en plus de la présence historique de Monoprix à proximité, ce qui lui permettra de jouer la complémentarité alimentaire avec Marks & Spencer. Car, même si les équipes du centre menées par Manuel Tessier sont préparées à attendre les touristes internationaux et notamment asiatiques (le Novotel mitoyen compte 900 chambres), tout l’enjeu du centre sera de séduire les riverains. A terme, l’ambition assumée est d’attirer 15 millions de visiteurs chaque année à Beaugrenelle.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com