×
Par
AFP
Publié le
4 mai 2006
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Beiersdorf : bond du bénéfice net au premier trimestre

Par
AFP
Publié le
4 mai 2006

BERLIN, 4 mai 2006 (AFP) - L'allemand Beiersdorf, fabricant de la crème Nivea et des adhésifs tesa, a vu son bénéfice net multiplié par cinq au premier trimestre grâce à un gain exceptionnel lié à la vente d'un actif, a-t-il annoncé jeudi.


Visuel Nivea

Le groupe de Hambourg (nord) a dégagé un bénéfice net de 462 millions d'euros, contre 92 millions au premier trimestre 2005. Hors un gain de 361 millions lié à la cession de BSN Medical (matériel orthopédique, bandages), le bénéfice net s'est apprécié de 9,8 % à 101 millions.

Le chiffre d'affaires a grimpé de 8,7 % à 1,275 milliard. Beiersdorf réalise 84 % de son chiffre d'affaires dans les cosmétiques, avec les marques Nivea et La Prairie.

Cette activité s'est particulièrement bien développée en Europe de l'Est, en Amérique Latine et en Asie, a précisé le groupe dans son rapport trimestriel. Les adhésifs tesa ont pour leur part profité de la vigueur du marché industriel, notamment du secteur automobile, et augmenté leur chiffre d'affaires de 10 % à 200 millions.

Pour 2006, Beiersdorf continue d'attendre une croissance du chiffre d'affaires supérieure à celle de 2005. Le bénéfice net incluera le gain lié à BSN, ainsi qu'une charge fiscale exceptionnelle de 43 millions, a précisé la société.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.