×
5 757
Fashion Jobs
CONFIDENTIEL
Responsable Qualité Prêt à Porter
CDI · PARIS
STUDIO HARCOURT PARIS
Digital Marketing Manager (H/F)
CDI · PARIS
MAISON LABICHE
E-Store Manager
CDI · PARIS
LAGARDÈRE TRAVEL RETAIL DUTY FREE GLOBAL
Global Partnership Manager H/F
CDI · LA DÉFENSE
LAGARDÈRE TRAVEL RETAIL DUTY FREE GLOBAL BOUTIQUES
Gestionnaire de Stock / Manager d'Equipe (H/F)
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
PIMKIE
Contrôleur de Gestion E-Commerce H/F
CDI · VILLENEUVE-D'ASCQ
CONCEPT RECRUTEMENT
Responsable Formation France, Univers Nouvelles Technologies &Design
CDI · PARIS
CARTIER
Responsable National Grands Comptes Parfums
CDI · PARIS
CARTIER
Key Account Manager Travel Retail Europe - Cartier Fragrances
CDI · PARIS
CITY ONE
Commercial en Restauration de Luxe H/F
CDI · PARIS
VERTBAUDET
Chef de Produit f/h
CDI · TOURCOING (59)
NINA RICCI
Credit Manager - f/h
CDI · PARIS
BOUTIQUE PETIT BATEAU
CDI - Chef de Produit Senior Cible Enfant H/F - Petit Bateau
CDI · PARIS
PETIT BATEAU
CDI - Analyste Support Applicatif Niveau 2 H/F - Petit Bateau
CDI · PARIS
CARTIER
Responsable Achats & Approvisionnement Parfums
CDI · PARIS
RICHEMONT
Watches Senior Project Manager
CDI · PARIS
GROUPE IKKS
Resp. Développement International E-Commerce H/F
CDI · PARIS - 3ÈME ARRONDISSEMENT
WALA FRANCE, COSMÉTIQUES DR. HAUSCHKA
Spa Manager
CDI · PARIS
ARLETTIE
Senior Account Manager
CDI · PARIS
HERMES FEMME
Responsable de Collection- Chaussures Femme
CDI · PANTIN
PIERRE HERMÉ PARIS
Responsable Ressources Humaines
CDI · VILLEJUIF
SHOWROOMPRIVE.COM
Charge Prevention Des Risques Fraude - H/F CDI
CDI · SAINT-DENIS
Publicités

Beiersdorf: léger repli du bénéfice en 2014 malgré une hausse des ventes

Par
AFP
Publié le
today 13 févr. 2015
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le fabricant allemand de cosmétiques et d'adhésifs Beiersdorf a dit vendredi vouloir faire mieux en 2015 après un exercice 2014 marqué par un léger repli du bénéfice mais par des ventes en hausse de sa branche beauté.

L'an passé, le groupe de Hambourg, qui produit aussi les pansements Hansaplast et les sticks pour lèvres Labello, a dégagé un bénéfice net de 537 millions d'euros, en baisse de 1,2% par rapport à 2013, tandis que ses recettes ont progressé conformément aux chiffres provisoires dévoilés mi-janvier, en grimpant de 2,3% à 6,3 milliards d'euros.

Dans la branche beauté comprenant les produits Nivea, Eucerin et La Prairie, les ventes ont crû de 2% à 5,2 milliards d'euros, soutenues notamment par la demande en provenance d'Amérique latine et d'Asie. La division d'adhésifs Tesa a elle profité de l'appétit de l'industrie automobile américaine et asiatique pour ses produits.

Au niveau opérationnel, le bénéfice d'exploitation a reculé (-2,9%) à 796 millions d'euros. Mais, en faisant abstraction des éléments exceptionnels, il a progressé de presque 6% à 861 millions d'euros, une performance "meilleure qu'attendu" tirée par ses deux divisions, a salué Thomas Maul, analyste de DZ Bank.

La marge opérationnelle s'est détériorée mais là encore, hors exceptionnels, elle a progressé pour passer de de 13,2% à 13,7%.

Le patron du groupe, Stefan Heidenreich, s'est montré satisfait de ces résultats. "Nous avons gagné des parts de marché sur nos marchés les plus importants" et "atteint une stabilité qui annonce une poursuite de la croissance malgré les conditions politiques et économiques difficiles", a-t-il commenté dans le communiqué, se disant "prudemment optimiste pour 2015".

Pour l'exercice en cours, Beiersdorf table sur une croissance du chiffre d'affaires comprise entre 3 et 5% et sur une légère amélioration de sa marge opérationnelle.

Il compte proposer à ses actionnaires un dividende inchangé de 0,70 euro par action au titre de 2014.

A la Bourse de Francfort, peu après l'ouverture, les investisseurs réservaient un accueil tiède aux résultats. A 08H20 GMT, l'action grappillait 0,08% à 77,14 euros.

Grâce à ses marques fortes et aux nouveaux produits dans sa division beauté, le groupe devrait "croître plus vite que ses concurrents à la fois dans les marchés matures et dans les économies émergentes", relevait Thomas Maul de DZ Bank.

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.