×
Publicités
Par
AFP
Publié le
11 janv. 2011
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Beiersdorf: recul du bénéfice net en 2010, ventes de cosmétiques décevantes

Par
AFP
Publié le
11 janv. 2011

Le 11 janvier 2011 (AFP) - Le groupe allemand Beiersdorf, fabricant de la crème Nivea, a annoncé mardi 11 janvier un recul de son bénéfice net en 2010 et jugé décevantes ses performances dans les cosmétiques, sa principale division où il a récemment entamé un recentrage.
Le bénéfice net annuel a reculé de 18% à 308 millions d'euros, un chiffre qui prend en compte les coûts d'une restructuration décidée en fin d'année.
Le chiffre d'affaires a par contre crû de 7,7% à 6,19 milliards d'euros, selon des chiffres préliminaires.
Conformément aux attentes, le quatrième trimestre a été pénalisé par une charge de 120 millions d'euros, et affiche un bénéfice d'exploitation de 27 millions d'euros. Du coup, l'action réagissait très peu à la Bourse de Francfort (+0,16% à 41,72 euros à 08H40 GMT).
Beiersdorf avait annoncé en décembre un recentrage de Nivea sur les produits de soin au détriment du maquillage, et un renforcement du développement du groupe dans les marchés émergents, notamment en Chine, où ses activités ne sont pas encore rentables.
Beiersdorf a prévu des coûts de restructuration et de développement de 270 millions d'euros à ce titre, dont 120 millions d'euros déjà pris en compte par l'exercice 2010.

Beiersdorf
Produit Nivea, l'une des marques de Beiersdorf

En 2010, les ventes de cosmétiques, principalement de la marque Nivea, ont progressé de 6,2% à 5,32 milliards d'euros, ce dont Beiersdorf n'est "pas satisfait", a-t-il indiqué dans un communiqué. Le groupe est également propriétaire des marques La Prairie ou encore Labello. Au titre de sa refondation, il a déjà annoncé la cession de deux petites marques, Juvena et Marlies Möller.
L'autre pilier de son activité, les adhésifs de la division tesa, s'est très bien porté l'an dernier, avec un chiffre d'affaires en hausse de plus de 18% et une rentabilité multipliée par près de trois. Cette division a profité du regain de demande des clients industriels, mais reste environ six fois plus petite que les cosmétiques.
Pour 2011, le groupe a répété vouloir maintenir son chiffre d'affaires au niveau de 2010, et prévoir une baisse de sa marge opérationnelle Ebit (après 11,3% hors exceptionnels en 2010).Beiersdorf publiera ses résultats définitifs le 3 mars.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.