×
5 686
Fashion Jobs
Publicités

Beiersdorf revoit à la hausse ses prévisions

Par
AFP
Publié le
today 4 nov. 2015
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L'Allemand Beiersdorf, fabricant de la crème Nivea et des sticks Labello, a annoncé mercredi viser une rentabilité meilleure que prévue en 2015, après un troisième trimestre solide grâce à la bonne performance de ses cosmétiques.



« Nous croissons contre la tendance du marché », a résumé dans un communiqué le patron du groupe Stefan Heidenreich, en se réjouissant que Beiersdorf gagne des parts de marché « malgré un environnement difficile ».

Beiersdorf s'attend donc à être plus rentable que prévu en 2015 : il vise désormais une marge d'exploitation « nettement supérieure à l'an dernier », alors qu'il s'attendait jusqu'ici à un chiffre seulement « légèrement supérieur ». « Le relèvement de la prévision de marge est soutenu par le segment cosmétique », observe Thomas Maul analyste chez DZ Bank.

Beiersdorf, dont l'euro faible dope les ventes cette année, étend depuis des mois sa marque phare Nivea, grâce notamment à des campagnes ciblées sur les réseaux sociaux à destination des hommes et des jeunes. Une stratégie payante. Au troisième trimestre, les cosmétiques tirent la performance du groupe, grâce à de bonnes ventes sur l'ensemble du continent américain, tandis que les adhésifs Tesa ne font pas d'étincelles.

Sur les neuf premiers mois de son exercice 2015, les cosmétiques enregistrent des ventes à 4,172 milliards d’euros, contre 3,905 milliards un an plus tôt. La marque Nivea connait une croissance de 4 %, alors qu'Eucerin voit ses ventes augmenter de 4,8 % et La Prairie de 2,1 %. L'Ebit de la division s'établit pour sa part à 602 millions d'euros, contre 529 millions un an plus tôt.

En Europe, en dépit d’un marché toujours compliqué, leurs ventes sont en hausse de 1,1 %, à 2,162 milliards d'euros, impactées par un recul de 0,4 % en Europe de l’Ouest, une baisse particulièrement prégnante en Italie et en Suisse. Cependant, l’Europe de l’Est, boostée par les performances russes, voit ses ventes bondir de 7,3 %.

Dans la région Amérique, les ventes sont en hausse de 9,9 %, à 792 millions d'euros, portée notamment par l’Amérique latine et sa croissance de 13 %. Une croissance particulièrement prégnante au Brésil. La région Afrique, Asie et Australie signe pour sa part une hausse de 2,9 %. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.