×
Par
AFP
Publié le
17 févr. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Beiersdorf veut croître plus vite que le marché en 2016 et confirme sa bonne année 2015

Par
AFP
Publié le
17 févr. 2016

L'Allemand Beiersdorf, fabricant de la crème Nivea, a annoncé mercredi tabler sur une croissance de ses ventes « plus rapide que celle du marché » en 2016, après une belle année 2015 pour ses produits cosmétiques.

dpa


Le groupe, qui fabrique aussi les sticks à lèvres Labello, vise une hausse « organique » de 3 à 4 % de ses ventes (hors effet de change et à périmètre constant), contre une progression de 3 % en 2015, a-t-il souligné dans un communiqué. Il s'attend aussi à une marge opérationnelle « légèrement en hausse ».

En 2015, Beiersdorf a d'ailleurs tenu ses promesses sur cet indicateur de rentabilité : sa marge atteint 14,4 %, nettement meilleure qu'en 2014.

« Beiersdorf a eu du succès en 2015 (...) malgré des conditions économiques difficiles », a résumé son patron Stefan Heidenreich.

Le groupe a été porté par la bonne santé de ses ventes de cosmétiques - dont les marques Eucerin et La Prairie - en 2015 et un euro faible qui a dopé ses ventes.

Beiersdorf a largement étendu sa gamme de produits masculins et s'emploie depuis des mois à séduire plus d'hommes, à grand renfort de campagnes sur les réseaux sociaux. Sa marque phare Nivea a également vu ses prix augmenter, et son chiffre d'affaires progresser de 4,5 %. Le groupe tire ainsi son épingle du jeu, malgré une demande globale molle.

Sa division d'adhésifs Tesa, qui produit aussi les pansements Hansaplast, a elle signé une année sans éclat particulier.

Résultat, Beiersdorf a vu son bénéfice net grimper de 24,8 % sur un an, à 660 millions d'euros. Son bénéfice opérationnel (Ebit) a lui progressé de 20,9 %, à 962 millions. Des performances conformes aux prévisions des analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset.

Le groupe a confirmé son chiffre d'affaires déjà dévoilé en janvier, qui a atteint 6,7 milliards d'euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.