×
Publicités
Publié le
12 oct. 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Bel Air : un 1er semestre 2015-2016 en progression de 27,4 %

Publié le
12 oct. 2015

Bel Air annonce un nouveau trimestre en forte croissance (+23,5 % par rapport à 2014-2015), ce qui permet à la marque de clôturer son premier semestre 2015-2016 (l'exercice fiscal a débuté le 1er avril) à 7,06 millions d’euros, en hausse de 27,4 % par rapport au 1er semestre 2014-2015. Un signal d’autant plus positif que le périmètre de boutiques s’est réduit par rapport à l’exercice précédent (25 boutiques contre 28).

Bel Air, collection automne-hiver 2015/2016

La nouvelle stratégie, initiée en 2014, semble donc enfin porter ses fruits puisque les ventes ont été portées par le bon accueil de la collection automne-hiver 2015-2016, enrichie d’une gamme d’accessoires et de lignes de chaussures plus développées.
 
Au 1er semestre, l’activité des boutiques en propre et du site Web de la marque, qui a été fondée par Erik Sitruk, s’élève donc à 5,20 millions d’euros et celle générée par les multi-détaillants à 1,86 million d’euros.

Dans le détail, au 2ème trimestre, le chiffre d’affaires généré par le réseau de boutiques en propre et par le site Web, qui représentent 64 % de l’activité totale, s’élève à 2,48 millions d’euros, en progression de 10,4 %.
 
En outre, le réseau de boutiques étant réduit par rapport à l’exercice 2014-2015, à surface comparable, la progression de l’activité s’élève même à 20 %.
 
Les ventes aux multi-détaillants quant à elles s’établissent à 1,37 million d’euros, soit une hausse de 56,2 % par rapport au 2ème trimestre 2014-2015.
 
Fort de ce bon début d’exercice, Bel Air confirme son ambition d’atteindre un chiffre d’affaires de 16 millions d’euros, soit une progression de plus de 20 %.

Pour accompagner cette croissance, la marque prévoit de reprendre le développement de son réseau de points de vente. Mais aussi de poursuivre l’adaptation de son réseau de boutiques en propre à son nouveau positionnement en se séparant des emplacements à loyer élevé.

Par ailleurs, la marque, qui est déjà très présente en Espagne, au Liban et au Japon, mise également sur l'export qui représente aujourd'hui 15 à 20 % de ses ventes wholesale. Elle vient ainsi de conclure des accords de distribution en Asie et au Moyen-Orient. Elle espère d'ailleurs ouvrir l'été prochain une première boutique en partenariat à Dubaï.

« L'export est un véritable levier de croissance pour nous, nous espérons d'ailleurs que d'ici un à trois ans, il représentera 30 % de nos ventes en gros. En outre, après avoir quelque peu délaissé le wholesale au profit du retail, nous avons décidé de renouer avec nos racines en nous concentrant à nouveau sur cette distribution. Notre nouvelle stratégie s'y prête très bien et c'est un mode de développement plus rapide, plus facile et moins capitalistique », a expliqué Eric Sitruk à Fashion Mag.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com