×
6 566
Fashion Jobs
Publicités

Berlin : une fréquentation en hausse mais des acheteurs parfois déboussolés

Publié le
today 26 janv. 2015
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Que deviendrait Berlin sans le Bread&Butter ? Telle était la question la plus souvent posée dans les allées des salons de la capitale allemande, qui ont eu lieu du 19 au 21 janvier. « C’est notre première au Premium. A vrai dire, nous n’avions pas d’attentes spécifiques car la question était : quoi après le Bread ? », résume ainsi Mattias Edenholm chez la marque Elvine.

Au Panorama, Marc Cain n'a pas vu son stand désemplir.


La grande difficulté pour les habitués du Bread&Butter était de trouver leurs marques, réparties dans différents salons ainsi par exemple Le Temps des Cerises au Show & Order, Mustang au Panorama, Elvine donc au Premium, Aigle au Premium et au Seek ou encore Armor Lux au Seek.

Au Bright, les exposants interrogés constataient que les détaillants habitués du Bread&Butter prenaient le temps de découvrir le rendez-vous du skate et étaient même parfois un peu perdus. « Le Bread&Butter était le mastodonte qui nous permettait au Bright d’accueillir des Sud-Coréens, qui venaient ici après le Bread. Mais, franchement, nous avons bien travaillé », commente Romain Cholleton chez Wrung Division.

Au global, l’ambiance à Berlin était bonne. L’impression d’une fréquentation moindre étant, selon les exposants et les organisateurs, à mettre sur le compte d’une meilleure organisation, comme le ticket commun pour le Bright, Seek, Premium et le Show & Order, donnant également accès à une fast lane au Panorama.

Côté chiffres, en revanche, seuls les organisateurs du Panorama publient un chiffre. Ils annoncent 50 000 visiteurs professionnels, soit une hausse de 20 % sur un an. Surtout, le Panorama a gagné en internationalisation.

Le Premium rappelle également que seuls 32 % de ses visiteurs étaient allemands. Les acheteurs d’Europe du Sud, de la France/Benelux et de l’Amérique représentaient respectivement 20 %, 18 % et 12 %. Ceux de Scandinavie, de l’Autriche/Suisse et du Royaume-Uni étant à 7 %, 4 % et 5 %.

Au Seek, les exposants ont estimé que le salon ne devait pas grandir à tout prix. (Photo : Renato Silva)

Pour Verena Malta, fondatrice du Show & Order, la fréquentation et l’internationalisation de sa manifestation prouvent que Berlin, comme ville de salons mode, n’a pas perdu de sa superbe… sous-entendu après la fin du Bread&Butter.

Sur ce point, certains s’attendent encore à du mouvement à l’été, avec entre autres un retour annoncé du Bread&Butter du 2 au 4 juillet, soit du jeudi au samedi. « Nous exposons ici (au Bread&Butter Back to the Street) et avons ouvert non loin un pop-up showroom. Pour l’avenir des salons, laissons-nous nous surprendre », conclut, un brin philosophe, Thorsten Widarzik, directeur général de Campus.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Tags :
Mode
denim
Salons