×
7 015
Fashion Jobs
SÉZANE
Chargé(e) de Projet Paid Media Senior (H/F)
CDI · PARIS
CITY ONE
Chef Hote Vip Pour Production Audiovisuelle (H/F) -CDI- 35h
CDI · PARIS
PACO RABANNE MODE
Directeur Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
PACO RABANNE MODE
Chef de Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
LANVIN
Responsable Industrialisation (H/F)
CDI · PARIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga – Chef de Projet Architecture Retail (F/H)
CDI · PARIS
MARINE SERRE
PR Coordinator
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Déménageur / Emballeur Luxe (F/H)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Chauffeur Livreur / Manutentionnaire (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Stock Matières Luxe (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Services Généraux (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Cotateur Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
MICHAEL PAGE
Chef de Zone Export H/F
CDI · PARIS
BA&SH
Responsable Flux Sortants F/H
CDI · LOUVRES
COURIR
Responsable</b> d'Équipe</b> Stocks</b> / Stock Supervisor - F/H
CDI · HERBLAY-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial et Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Paie et Administration du Personnel (H/F) Haute-Couture
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Ressources Humaines H/F
CDI · PARIS
LANVIN
Contrôleur de Gestion Pricing (H/F)
CDI · PARIS
LANVIN
Contrôleur de Gestion (H/F)
CDI · PARIS
RETAIL CONSEIL
Responsable Formation Multi Sites (Retail Learning) Mode Luxe
CDI · PARIS
MAISON KITSUNÉ
募集中 - Wholesale Area Manager Japan Based in Paris
CDI · PARIS
Publicités
Publié le
26 févr. 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Billabong, en pleine restructuration, stabilise son activité

Publié le
26 févr. 2015

Voici le type de passage au vert qu’attendait la direction du groupe Billabong. Pour la première fois en trois ans, le groupe de marques de glisse voit son résultat net avant impôts redevenir positif sur son premier semestre de l’exercice 2014-15, clos le 1er décembre.

Billabong affiche son premier résultat semestriel positif depuis trois ans. - Billabong

Celui-ci se fixe à 18 millions d'euros (25,7 millions de dollars australiens), en incluant les actifs cédés, contre une perte de 45 millions environ ( 65,6 millions un an plus tôt).

Sur la période, le groupe voit ses ventes après change se stabiliser par rapport à l’an dernier (-0,5 %) à  351 millions d’euros (522 millions de dollars), une fois extraits les activités cédées comme Surfstitch et le réseau de magasins nord-américains West49.

La tendance est assez homogène sur les trois zones géographiques. Les Amériques progressent de 0,9 % grâce au change, à 133 millions d’euros (197 millions de dollars). Le groupe affiche une croissance des ventes de 9,5 % de Billabong et de 5,7 % de Rvca portées par le marché américain alors qu’Element se repositionne. Il revendique une progression des ventes en comparable dans les magasins spécialisés dans le surf et procède à une refonte de sa structure brésilienne.

L’Asie-Pacifique reste la région phare du groupe malgré un recul d’1,5 % à 159 millions (237 millions de dollars). Le groupe explique avoir connu un semestre compliqué dans ses magasins et prépare la transition vers un modèle omnicanal sur la zone. Il rationalise aussi sa visibilité passant de six enseignes multimarques en Australie et deux en Nouvelle-Zélande à une seule enseigne : Surf Dive & Ski (SDS).

L’Europe se fixe à 59 millions d’euros (88 millions de dollars) en repli de 0,5 %. Le groupe souligne qu’Element progresse et que Billabong a stabilisé son parc. Et qu’il a amélioré ses marges de 650 points de base, lui permettant notamment d’afficher un gain de 3,2 millions (4,6 millions de dollars) contre une perte de 0,3 million l’an passé.

Le groupe voit par contre son Ebitda reculer de près de 5 % à 29 millions d’euros (42,8 millions de dollars). Les Amériques apportent 3,5 millions d'euros (-54,2 %), l’Asie-Pacifique 22 millions (+4,3 %) et l’Europe passe donc de -0,3 à 3,2 millions. Enfin, la holding apporte 1,2 million (1,7 million de dollars) contre 1,1 million un an plus tôt.

La direction de Billabong, emmenée par Neil Fiske, même si elle pointe l’impact potentiel de l’évolution des taux de change ou de grèves bloquants les ports de la côte ouest américaine, souligne que le retour à une situation profitable « positionne Billabong pour poursuivre ses stratégies qui nécessitent d’autres réformes opérationnelles sur le long terme et des investissements dans les marques ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com