×
Publicités

Billabong : les pertes se creusent au premier semestre

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
today 23 févr. 2018
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les pertes de Billabong au premier semestre se sont creusées de plus de 40 %, à 18,4 millions de dollars australiens (14,95 millions d’euros), tandis que le chiffre d’affaires des six premiers mois, jusqu’au 31 décembre, perd 3,1 %, à 476,5 millions de dollars (387,25 millions d’euros), reflet « d’une industrie en difficulté et en proie à des changements radicaux », selon la marque de vêtements de surf.


La marque de skate et lifestyle RVCA est la seule marque du groupe à enregistrer des revenus en croissance sur toutes les régions - Rvca


Selon Billabong, ces résultats confirment les prévisions actualisées en janvier, qui prévoient que les résultats sur l’année entière excéderont ceux de l’année passée, entre 51,1 millions de dollars (41,53 millions d’euros) et 54 millions de dollars (43,89 millions d’euros).

« Les résultats que nous présentons aujourd’hui sont cohérents avec les prévisions que nous avons actualisées en janvier, c’est-à-dire que nous accuserions des pertes au premier semestre, mais que serions en croissance au second semestre, pour un EBITDA sur l’année entière de 51,1 à 54 millions de dollars (41,53 à 43,89 millions d’euros), soit un résultat équivalent ou légèrement supérieur à l’année dernière », a déclaré Neil Fiske, le PDG de Billabong.

Le chiffre d’affaires sur le continent américain gagne 1,1 %, ou 3,9 % à taux de change constant, mais les autres régions plongent. Le chiffre d’affaires global pour la région Asie-Pacifique baisse de 4,5 %, avec +1,3 % en retail, mais -16,6 % en vente en gros, tandis que le chiffre d’affaires en Europe chute de 6,1 % à taux de change constant.

« Ces résultats reflètent bien les conditions difficiles du marché actuel dans le retail et dans la quasi-totalité du secteur du sportswear. Le continent américain affiche encore une fois des résultats encourageants, avec un EBITDA en hausse de 34,1 % à taux de change constant par rapport à l’année passée, alors que le premier semestre est traditionnellement le semestre faible pour cette région. Cependant, ces six premiers mois ont été difficiles en Asie-Pacifique, où le premier semestre est normalement le plus important », continue Neil Friske.

Marque par marque, Billabong perd 0,5 % sur le semestre (en hausse en Amérique, en baisse en Asie-Pacifique), tandis qu’Element perd 13 % du fait d'un repli en  Europe et d’un changement de la stratégie de distribution au Canada, selon Billabong. La marque de skate lifestyle RVCA, en revanche, gagne 9,6 % et est en croissance dans toutes les régions.

Ces résultats sont publiés alors que des discussions sont en cours à propos du rachat de Billabong par Boardriders. Fin 2017, la société australienne basée dans le Queensland a reçu une offre de la part de Boardriders portant sur l’acquisition de toutes les actions de la compagnie pour 1 dollar australien chacune.

En janvier, les deux parties sont entrées en négociation, mais Billabong évoque certaines conditions.

Boardriders, fondé en tant que Quiksilver à Torquay, dans la région australienne de Victoria, et actuellement basé en Californie, est détenu majoritairement par le fonds de gestion de Los Angeles Oaktree Management, qui possède également 19 % des parts de Billabong et est l’un de ses principaux créanciers.

Les marques de Boardriders incluent également Roxy et DC Shoes, en plus de Quiksilver.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com