×
7 073
Fashion Jobs
HAPPY BEAUTY
Reponsable d'Institut de Beauté
CDI · POINTE-À-PITRE
ETAM
Gestionnaire Logistique H/F
CDI · CLICHY
BZB
Contrôleur de Gestion Achats H/F
CDI · ROUBAIX
HERMES
CDI - Responsable de Stock, Flux et Approvisionnement (H/F)
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Toulon
CDI · TOULON
KENZO
Responsable Visuel Merchandising (H/F)
CDI · PARIS
PACO RABANNE MODE
Responsable E-Commerce H/F
CDI · PARIS
HERMES
CDI - Chef de Produit Sacs Homme & Voyage (H/F)
CDI · PANTIN
HERMES
CDI - Chef de Produit Équitation (H/F)
CDI · PARIS
HERMES
Stage - Expérience Client et Commandes Spéciales (H/F)
CDI · PANTIN
IZIPIZI
Sales Administration Executive
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Chef de Produit Acheteur Maroquinerie H/F
CDI · PARIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Gestionnaire Transport Btb - H/F
CDI · SAINT-DENIS
CONFIDENTIEL
Attache(e) Commercial Wholesale Sud-Est France H/F
CDI · AIX-EN-PROVENCE
UNODE50
Chef de Secteur Joaillerie
CDI · MONTPELLIER
DCM JENNYFER
Chef de Produit / Acheteur (H/F)
CDI · SAINT-OUEN
SWAROVSKI
CDI - Senior Key Account Manager Swarovski Optik (H/F) - Paris
CDI · PARIS
FROM FUTURE
Responsable Marketing & Chef de Projet Image (H/F)
CDI · BOULOGNE-BILLANCOURT
PVH CORP.
Sales Manager (M/F/X) - Tommy Hilfiger - Talange - CDI 35h
CDI · TALANGE
AMERICAN VINTAGE
Chef de Projet Ppo - Project Product Owner H/F
CDI · SIGNES
LACOSTE
Responsable Des Ventes (CDI) - Champs Elysees F/H
CDI ·
TOMMY HILFIGER
Key Account Manager (M/F/X) – Calvin Klein CDI
CDI · PARIS
Publicités
Publié le
29 août 2014
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Billabong réduit ses pertes sur son exercice 2013-14

Publié le
29 août 2014

Avec une nouvelle stratégie, la mise en place de nouvelles équipes, la cession de plusieurs actifs comme Dakine ou les magasins West 49, l’exercice 2013-14 de Billabong, clos au 30 juin, apparaît clairement comme une période de transition.

Le groupe se recentre sur Billabong, Element et Rvca. Il a notamment fermé 49 boutiques ne répondant pas à ses exigences de performance.


Les années précédentes, les équipes de direction tâchaient d’améliorer les indicateurs financiers pour rendre le groupe désirable dans la perspective d’une cession. Sur le dernier exercice, le nouveau PDG, arrivé en fin d’année dernière, Neil Fiske, défend désormais une stratégie à long terme.

Aussi, l’impact des choix opérés ne se lit pas encore dans les chiffres. Le groupe de marques de glisse, qui a décidé de se recentrer sur l’activité de Billabong, d'Element et de Rvca, enregistre un chiffre d’affaires de 864 millions d'euros (1,218 milliard de dollars australiens) avec un Ebitda négatif à 36 millions (52,5 millions de dollars) et une perte nette de 166 millions (234 millions de dollars). L’année précédente, ses pertes se montaient à plus de 600 millions (859 millions de dollars).

Le groupe précise toutefois qu’en excluant les actifs vendus (Dakine et le réseau de boutiques West 49), et les coûts de restructuration, son chiffre d’affaires a progressé de 1,5% après changes à 794 millions d’euros (1, 119 milliard de dollars).

Pour autant la situation est restée compliquée pour Billabong.

Avant change, son chiffre d’affaires se contracte de 5%. Le plus gros repli concerne la zone Amériques avec -10% à 314 millions d’euros, avec de fortes chutes sur les marchés canadien et brésilien. L’Europe accuse -7,5% à 139 millions d’euros et la zone Asie-Pacifique, la plus importante, connaît une progression de plus de 1%, portée par une hausse de 4,5% au second semestre, à 341 millions d’euros.

En ce qui concerne la rentabilité, la zone Amériques affiche un Ebitda de 16,7 millions d’euros, en repli de 55% par rapport à l’an dernier. En Asie-Pacifique, l’Ebitda progresse de 7,8% à 24,6 millions et, en Europe, les pertes se réduisent, passant de 7,4 à 6 millions d'euros.

Au total, en excluant les activités cédées et les différents coûts liés à la restructuration, l’Ebitda se contracte de plus de 30% à 37,3 millions d’euros.

Le groupe ne s’aventure pas à livrer des perspectives pour son exercice 2014-15. Mais son PDG souligne que les indicateurs de ventes aux États-Unis sont à la hausse pour la première fois depuis plusieurs années.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com