×
Publicités
Publié le
22 sept. 2011
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Blauer USA intègre son style militaire chic aux Galeries Lafayette

Publié le
22 sept. 2011

Passer du vêtement technique pour fonctionnaire de la police de New York ou de régiments de la Navy américaine à un produit mode avec un positionnement haut de gamme. C’est l’habile transition qu’a su réaliser FGF industry en décrochant la licence. Sous l’impulsion du groupe familial italien, qui possède aussi les blousons BPD et la marque de sportswear masculin CP Company, et en franchissant l’Atlantique, Blauer a ainsi découvert la mode.

Galeries Lafayette, Blauer USA, Blauer
L'équilibre entre l'homme et la femme est 60% - 40% - Photo Blauer USA

Voilà une dizaine d’années que la FGF industry, dont les locaux et l’unité de production sont basés entre Vicence et Padoue, a débuté l’activité de Blauer USA sur le Vieux Continent. La marque qui se positionne sur un réseau de distribution haut de gamme propose de l’homme de la femme et de l’enfant, mais aussi des accessoires comme des casques de moto. Elle compte aussi deux boutiques en propre en Italie à Milan et Cortina mais aussi trois ouvertes par son distributeur en République Tchèque.

En France, Blauer USA a débuté son implantation il y a deux ans. "Nous cherchons à travailler avec une distribution vraiment ciblée, explique Grégory Daveau, agent de la marque sur la France avec le Showroom Freeway qui compte une adresse à Paris et une dans le sud de la France. La marque propose des total looks avec des concurrents comme Stone Island, Pyrenex ou sur certains points Ralph Lauren". Blauer USA se positionne donc avec des doudounes en duvet d’oie à partir de 480 euros, des chemises à 180 euros, une parka en cordura à col fourrure à 588 euros, un chino à 135 euros ou encore la veste style officier à 450 euros. Le tout avec des clins d’œil à son héritage militaire.

Un style qui semble séduire les multimarques, mais aussi les Galeries Lafayette Haussmann à Paris où la marque présente cette saison un corner de 16 mètres carrés chez l’homme. "Nous comptons une soixantaine de points de vente pour un potentiel de 90 à 100 sur la France, estime Grégory Daveau. C’est 25 de plus que la dernière saison". La marque, présente sur toute l’Europe, mais aussi avec des distributeurs au Japon et en Chine, se frotte à un nouveau challenge cet hiver. Un agent a été recruté pour implanter le volet marque de la mode aux Etats-Unis.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com