×
5 085
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
1 déc. 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Boardriders fait une offre de rachat à Billabong

Publié le
1 déc. 2017

Oaktree bientôt maître du surf ? Le fonds d'investissement vient de franchir une nouvelle étape dans sa stratégie de développement de son portfolio de marques de glisse. Le groupe Boardriders, propriétaire des marques Quiksilver, Roxy et DC Shoes, qu'il a acquis (à environ 90 %) en février 2016, vient de faire parvenir une offre de rachat à l'Australien Billabong... dont il possède déjà 19 % et est l'un des principaux prêteurs.


Les mastodontes de la glisse connaissent de grandes difficultés ces dernières années, face à l'arrivée de marques de niche branchées et d'enseignes de mass-market. - Billabong


L'offre, « confidentielle, indicative et non contraignante », propose un prix de 1 dollar par action, soit plus de 28 % au-dessus du cours de l'action ce jeudi 30 novembre. Un prix qui valorise le groupe propriétaire de Billabong, Rvca et Element à 198 millions de dollars australiens (126 millions d'euros) et qui n'a pas manqué de faire bondir le titre sur les marchés financiers ce vendredi.

Lors de la reprise en main de Boardriders par Oaktree, les directions des deux groupes de glisse et celle du fonds avaient démenti un projet de rapprochement. Aujourd'hui, les deux acteurs, dont les marques phare sont toutes deux nées en Australie et rivales de longue date, pourraient se retrouver dans la même entité. Billabong précise bien dans son communiqué que la proposition indicative de Boardriders est sujette à de nombreuses conditions, avec une approche en bonne et due forme satisfaisant Boardriders, la sécurisation d'un financement, une recommandation de la cession à l'unanimité du conseil d'administration de Billabong et l'entrée dans une démarche d'agrément entre les parties. Le procédé peut ainsi prendre plusieurs semaines, selon le communiqué.

Reste que les deux groupes, qui ont connu leurs heures de gloire dans les années 2000, peinent à trouver un nouveau modèle après de douloureuses cures d'amaigrissement et refontes de leur stratégie, réduisant notamment leur portfolio et revoyant leur distribution. Des efforts majeurs qui ont permis aux groupes d'améliorer leur rentabilité et d'afficher de meilleures marges d'Ebitda.

Dans le cas d'une validation de ce projet de rachat, se pose inévitablement la question des territoires des marques des deux groupes de glisse. Comment faire cohabiter sous le même toit Billabong et Quiksilver, qui partagent la même culture surf ? Pour rappel, Billabong a réalisé au niveau mondial des ventes de 640 millions d'euros sur son dernier exercice, clos fin juin. Le dernier chiffre d'affaires annoncé de Boardriders était quant à lui d'environ 770 millions d'euros sur son exercice clos à l'automne 2016.

Dès lors, quid des équipes ? Boardriders emploie plus de 5 500 personnes dans le monde quand Billabong annonce plus de 4 000 salariés. Les deux groupes australiens ont leur siège européen en France, entre Saint-Jean-de-Luz et Hossegor.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com