×
6 843
Fashion Jobs
HERMES
CDI - Controleur de Gestion (F/H)
CDI · LE PRÉ-SAINT-GERVAIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Flagship Paris Champs Elysées - CDI
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Rosny Sous Bois - CDI
CDI · ROSNY-SOUS-BOIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - la Défense - CDI
CDI · LA DÉFENSE
LFP EMPLOI MODE
Responsable d'Atelier de Sacoches à Courrier
CDI · DRANCY
LANVIN
Vip&PR Manager
CDI · PARIS
AXENTIA
Responsables Contrôle de Gestion
CDI · PARIS
MORGAN PHILIPS EXECUTIVE SEARCH
Responsable Trafic et Acquisition F/H
CDI · PARIS
BLEU LIBELLULE
Animateur Régional F/H/n
CDI · PARIS
RETAIL CONSEIL
Chef (fe) de Projet Architecture Retail Luxe
CDI · PARIS
DEPECH'MODE PARIS
Responsable Paie et Adp Maison de Luxe
CDI · PARIS
PAGE PERSONNEL
Responsable Marketing et Communication - Lead Generation Manager H/F
CDI · GOMETZ-LE-CHÂTEL
GROUPE BEAUMANOIR
Controleur de Gestion Achat (H/F)
CDI · SAINT-MALO
PRESCRIPTION LAB
Responsable Marketing et Business Développement E-Commerce
CDI · LEVALLOIS-PERRET
P.LAB BEAUTY
Chargé(e) de Développement Commercial - p.Lab Beauty
CDI · LEVALLOIS-PERRET
EMINENCE SAS
Chef de Projet E-CRM
CDI · AIMARGUES
MAISON GOYARD
Contrôleur Financier
CDI · PARIS
AXENTIA
Responsable E-Commerce Paris
CDI · PARIS
AMERICAN VINTAGE
Responsable Régional(e) Retail Nord, Paris ou Lille H/F
CDI · LILLE
KARA
Chef de Projet Événementiel Anglais H/F
CDI · PARIS
MARINE SERRE
Directeur(Ice) de Production & Qualité
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Ressources Humaines H/F
CDI · PARIS
Publié le
12 sept. 2012
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Bonobo a ouvert dans le quartier Etienne Marcel

Publié le
12 sept. 2012

C’est ce mercredi 12 septembre que l’enseigne de jeanswear du groupe Beaumanoir Bonobo a ouvert son flagship parisien dans le quartier Etienne Marcel. Une surface de près de 400 m² sur trois niveaux (rez-de-chaussée, premier étage et sous–sol) qui était auparavant occupé par Morgan, propriété du même groupe.

L'intérieur de la boutique de la rue Etienne Marcel. Photos PixelFormula

Le point de vente se tient entre les rues de Turbigo et Etienne Marcel, en fait à la hauteur du métro du même nom. L’emplacement n’est pas au cœur du quartier, où trônent, pour les jeanneurs en tout cas Diesel et Replay, et où règne le multimarque Espace Kiliwatch.

Mais la hauteur de l’immeuble où est installé Bonobo en fait un emplacement alternatif de qualité pour un jeanneur qui se revendique lui aussi alternatif. "Alternatif parce que nous n’avons pas grand-chose à envier en termes de produits aux marques qui vendent leurs jeans deux fois plus chers que les nôtres, souligne Yann Jaslet, directeur général de Bonobo. Nous, nous avons fait le choix de nous faire connaitre par les volumes avec un produit accessible".

Avec cette ouverture, Bonobo entend en tout cas se positionner comme une vraie marque parmi les marques, en acquérant une sorte de reconnaissance professionnelle. "Les clients nous perçoivent, eux, de plus en plus, comme une vraie marque, souligne Yann Jaslet. La notoriété et l’image sont de mieux en mieux perçues".

L'intérieur de la boutique de la rue Etienne Marcel. Photos PixelFormula

Côté magasin, Bonobo a en tout cas mis le paquet avec l’agence de design ID & CO. Outre sa taille, le point de vente a souhaité se donner toutes les caractéristiques d’un jeanneur de référence à la manière d’un Chevignon de la grande époque ou de Denim & Supply de Ralph Lauren. On y trouve les références authentiques en termes d’agencement et de déco, mais aussi des clins d’œil à la modernité. Par exemple, les matériaux font appel au bois, au métal brossé, aux briquettes (de Cambridge). L’ensemble a une allure de loft industriel avec aussi la présence de beaucoup de produits de récupération, comme des tapis usés, quelques meubles, un vieux vélo des années 1950, etc.

Référence à la modernité, le point de vente donne une large place à la vidéo et au digital. Un espace shooting permet aux clients de se faire prendre en photo. Celles-ci pourront être partagées sur Facebook, mais aussi diffusées dans l’arbre interactif de 6 m de haut installé dans le hall d’entrée garni d’écrans. Un grand écran est aussi disposé en vitrines. "Nous diffuserons également des films des ONG avec qui nous travaillons, des photos de nos égéries (des personnes normales et non des people). Le point de vente dispose aussi de deux tablettes avec lesquelles le client pourra aller sur le site (Celui-ci doit rouvrir fin septembre, ndlr). Derrière le digital, nous recherchons à la fois l’effet tribu et un élément de communication", souligne Yann Jaslet.

Le sous-sol lui se veut lounge, avec la possibilité d'y organiser des événements comme ce jeudi la présentation des collections à destination des journalistes...

Yann Jaslet, directeur général de Bonobo

Ce magasin du quartier Etienne Marcel est le vrai premier flagship de la marque-enseigne. La plupart des 309 points de vente sont plutôt implantés en villes moyennes, avec des zones de chalandise de 60 000 habitants. Près de 40% sont des succursales, les autres donc des affiliés. La chaîne est peu développée à l’export. Elle compte 11 unités en Italie, deux en Belgique, un au Luxembourg et un en Géorgie. De premières implantations devraient intervenir début de l’an prochain en Arabie Saoudite. Bonobo regarde aussi vers la Russie.

Il est prévu encore 25 ouvertures d’ici fin février prochain en France. Sur 2013, Yann Jaslet évoque un ralentissement des ouvertures en tablant quand même sur une quarantaine de nouveaux points de vente. En 2011, la marque-enseigne a réalisé un chiffre d’affaires de 177 millions d’euros. Yann Jaslet vise plus de 200 millions d’euros cette année. "A fin juillet, nous étions en croissance en comparable de 23%", souligne-t-il.

Celui-ci admet évidemment un changement de consommation, sans s’en inquiéter outre-mesure. "Bien sûr tout le monde est prudent sur ses investissements et craint une chute de la consommation, souligne le directeur général de Bonobo. Mais notre marque offre un produit intéressant pour notre cible de jeunes adultes actifs. Celui-ci doit payer son loyer, ses charges. Il aura moins les moyens de s’acheter un jean à 150 euros. Bonobo lui propose un produit alternatif".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com