×
5 654
Fashion Jobs
BZB
Acheteur Textile H/F
CDI · ROUBAIX
CONCEPT RECRUTEMENT
Manager Des Ventes (H/F) - Univers Maison - CDI - Paris
CDI · PARIS
PRINTEMPS
Manager Des Ventes Marseille Terrasse du Port H/F
CDI · MARSEILLE
KENZO
Coordinateur(Rice) Logistique (H/F)
CDI · ÉVRY-COURCOURONNES
CONFIDENTIEL
Chef de Projet CRM H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Ressources Humaines H/F
CDI · LIEUSAINT
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Visuel Merchandising H/F
CDI · AIRION
GEMMYO
Responsable Webmarketing (Acquisition)
CDI · PARIS
PRINCESSE TAM TAM
Responsable Trafic et Acquisition Omnicanal H/F
CDI · PARIS
OCARAT
Chef de Produits Horlogerie - CDI
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Intendant Services Généraux
CDI · PARIS
LA HALLE
Responsable Approvisionnements Magasin (H/F)
CDI · PARIS
CRIT DÉPARTEMENT PRESTIGE MODE-LUXE-BEAUTÉ
Responsable Accueil Client H/F - Grand Magasin- CDI - Vélizy-Villacoublay 78
CDI · VÉLIZY-VILLACOUBLAY
CRIT DÉPARTEMENT PRESTIGE MODE-LUXE-BEAUTÉ
Manager Des Ventes H/F - Grand Magasin - CDI - Vélizy Villacoublay
CDI · VÉLIZY-VILLACOUBLAY
CONFIDENTIEL
International Human Ressources Business Partner H/F
CDI · PARIS
FOR INTERIEUR
Responsable de Magasin Prêt-A-Porter
CDI · NANTES
AMI - ALEXANDRE MATTIUSSI
CDI - Responsable de Production Maille et Denim H/F
CDI · PARIS
MONOPRIX
Chef de Produit Junior Table et Cuisine F/H
CDI · CLICHY
THE KOOPLES
CDI - Responsable Des Stocks - Champs Elysées
CDI · PARIS
KORLOFF
Head of Global Communication And Operational Marketing
CDI · PARIS
GROUPE IKKS
Acheteur Retail (H/F) - CDI
CDI · SÈVREMOINE
GROUPE IKKS
Chef de Projet Technique Web (H/F) - CDI
CDI · SÈVREMOINE
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
26 avr. 2018
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Boohoo poursuit sa croissance effrénée

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
26 avr. 2018

La forte croissance de Boohoo était annoncée, mais son niveau impressionne. Ce mercredi, le spécialiste britannique de la mode en ligne a publié ses résultats pour son exercice 2017/18, clos le 28 février : son chiffre d'affaires a explosé de 97 % (ou 92 % à taux de change constants) sur l'année, pour atteindre 579,8 millions de livres (663,2 millions d'euros).


Les ventes de PrettyLittleThing ont explosé de 228 % en un an. - PrettyLittleThing


La marge brute a bondi de 90 %, pour s'élever à 306,4 millions de livres, tandis que le bénéfice avant impôts a progressé de 40 %, à 43,3 millions de livres. Petit bémol cependant concernant les ratios de rentabilité : la marge brute est passée de 54,6 % à 52,8 % et l'Ebitda ajusté de 12,1 % à 9,8 %.

Au niveau des ventes, l'entreprise a brillé sur son marché domestique (+ 95 %) comme à l'étranger (+ 99 %). Et s'il existe des disparités au sein des marques de son portefeuille du groupe, aucune n'a réalisé une performance décevante. Les recettes du site Boohoo.com ont progressé de 32 % (29 % à taux de change constants), pour atteindre 374,1 millions de livres (427,9 millions d'euros). La marque a le vent en poupe : le nombre de ses clients actifs a augmenté de 22 %, pour atteindre 6,4 millions de personnes. Les consommateurs sont attirés par ses lignes étendues de produits féminins, mais aussi son offre de prêt-à-porter masculin qui « continue à progresser rapidement ».


Boohoo compte 6,4 millions de clients actifs. - Boohoo.com


La performance de son autre site, PrettyLittleThing, est encore meilleure. Ses ventes ont explosé de 228 %, à 181,3 millions de livres (207,4 millions d'euros). Boohoo a élargi la gamme de produits PrettyLittleThing au cours de l'exercice, pour y inclure des catégories haut de gamme et davantage de produits de beauté, tout en lançant deux collections avec des célébrités, l'une avec Kourtney Kardashian, l'autre avec Olivia Culpo.

PrettyLittleThing a enregistré au cours de l'exercice 3 millions de consommateurs actifs, soit une hausse de 128 % en un an. Et la plateforme aurait, selon l'entreprise, « un énorme potentiel de croissance, vu sa part de marché encore relativement restreinte sur des marchés à fort potentiel comme les États-Unis, la France et le reste de l'Europe continentale ».

Pour la troisième marque du groupe, Nasty Gal, récemment rachetée par Boohoo, pas de comparaison possible : les recettes ont atteint 24,4 millions de livres (27,9 millions d'euros), grâce à 400 000 clients actifs.


Nasty est encore la petite marque du groupe. - Nasty Gal/@jnelv


Cette performance peut-elle vraiment se prolonger au cours de l'exercice en cours ? Les premières semaines « ont enregistré un bon démarrage », relève l'entreprise. Les ventes du groupe devraient connaître au cours de l'exercice 2018/19 une croissance comprise entre 35 % et 40 %, tandis que l'Ebitda ajusté, exprimé en pourcentage, devrait être s'établir entre 9 % et 10 %.

A une échéance assez courte, Boohoo se verrait bien réaliser un chiffre d'affaires de 1 milliard de livres (1,14 milliard d'euros). Le nouveau centre de distribution de Burnley, près de Manchester, qui devrait être opérationnel début 2019, pourrait l'y aider. Des investissements nécessaires, car cette croissance effrénée avait soulevé quelques inquiétudes d'analystes ces dernières semaines, doutant pour certains que cette structure relativement jeune puisse soutenir une telle croissance. Ils ont néanmoins semblé rassurés puisque après publication des résultats, le titre repartait mardi à la hausse.

A plus long terme, l'e-commerçant vise les 3 milliards de livres (3,4 milliards d'euros) à l'échelle de la planète. Ses dirigeants, Mahmud Kamani et Carol Kane, affirment d'ores et déjà vouloir « prendre la tête du marché de la vente en ligne de produits de mode ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com