×
6 267
Fashion Jobs
Publicités
Auteur :
Publié le
29 mars 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Bosideng London, un chemin plus long que prévu ?

Auteur :
Publié le
29 mars 2013

Un an et demi après l’ouverture du flagship de Londres, que se passe-t-il chez Bosideng London ? La griffe chinoise, issue de la volonté du groupe éponyme de devenir le premier Chinois à jouer un rôle mondial, y va décidément pas à pas. Ash Gangotra, derrière le lancement de Pretty Green, la marque de Liam Gallagher, vient de terminer sa mission de deux ans. Pour remplacer ce directeur artistique en somme, Bosideng London vient de nommer Amelia Pretious au poste de Head of Design.

Asg Gangotra passe le relais à Amelia Pretious.

Cette Britannique vient de chez Crombie, une marque héritage située en Ecosse. "La première collection était celle de l’automne 2012. Nous tentons de joindre l’Est et l’Ouest. Mais attention, l’identité chinoise doit aussi apparaître par touches", commente Ash Gangotra au salon de Pékin.

Car, étrangement, alors que Bosideng London n’était prévu officiellement que pour l’international, le groupe l’a présenté au public chinois. "Ici, nous réalisons que la collection plaît. Nous la présentons mi-avril à Londres, à la presse notamment. D’ailleurs London Collection Men aimerait que nous participions à l'événement", commente Wayne Zhu, patron de l’unité britannique.

En attendant, il est peu disert sur les développements concrets. "Nous sommes en discussion pour des concessions au sein de department stores. Notre focus actuellement reste la Grande-Bretagne", poursuit-il. Il ajoute que le e-commerce permettra dans deux mois environ aux consommateurs du monde entier de passer leurs commandes.

Lancé en décembre, il ne livre que les Britanniques pour le moment. Avec une offre assez british, des tissus italiens, notamment et une offre lifestyle, Bosideng London affichait ses ambitions pour s'attaquer à Hugo Boss, Paul Smith et consorts... Ainsi, le prix d'un costume oscille entre 600 et 800 livres, celui d'une chemise entre 120 et 180 livres sterling.

Au Chic, certaines marques chinoises attendraient surtout que leur compatriote montre la voie en effet sur le Vieux Continent. D’autres observateurs émettent l’hypothèse que la griffe totalement conçue en Europe servirait à attaquer le haut de gamme du marché domestique qui pèse 1,4 milliard d’habitants. A suivre donc …

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com