×
7 013
Fashion Jobs
SÉZANE
Chargé(e) de Projet Paid Media Senior (H/F)
CDI · PARIS
CITY ONE
Chef Hote Vip Pour Production Audiovisuelle (H/F) -CDI- 35h
CDI · PARIS
PACO RABANNE MODE
Directeur Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
PACO RABANNE MODE
Chef de Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
LANVIN
Responsable Industrialisation (H/F)
CDI · PARIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga – Chef de Projet Architecture Retail (F/H)
CDI · PARIS
MARINE SERRE
PR Coordinator
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Déménageur / Emballeur Luxe (F/H)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Chauffeur Livreur / Manutentionnaire (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Stock Matières Luxe (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Services Généraux (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Cotateur Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
MICHAEL PAGE
Chef de Zone Export H/F
CDI · PARIS
BA&SH
Responsable Flux Sortants F/H
CDI · LOUVRES
COURIR
Responsable</b> d'Équipe</b> Stocks</b> / Stock Supervisor - F/H
CDI · HERBLAY-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial et Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Paie et Administration du Personnel (H/F) Haute-Couture
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Ressources Humaines H/F
CDI · PARIS
LANVIN
Contrôleur de Gestion Pricing (H/F)
CDI · PARIS
LANVIN
Contrôleur de Gestion (H/F)
CDI · PARIS
RETAIL CONSEIL
Responsable Formation Multi Sites (Retail Learning) Mode Luxe
CDI · PARIS
MAISON KITSUNÉ
募集中 - Wholesale Area Manager Japan Based in Paris
CDI · PARIS
Publicités
Publié le
18 janv. 2011
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Bourse du Textile: derrière la bonne idée, des interrogations...

Publié le
18 janv. 2011

Initié lors des salons de Paris en septembre 2010, et testé depuis deux mois grandeur nature, Bourse du Textile est effectivement lancé en grand depuis hier matin, avant les salons de Paris de janvier.

Ce projet ambitieux lancé par Stéphane Cola, ancien de Rentabilitiweb, avec au capital Eurovet, Rentabilitiweb, Pierre Kosciusko-Morizet, fondateur de Priceminister, Yves Peis, président du conseil de surveillance de Vet'affaires et investisseur par ailleurs, etc., a reçu l’appui de la Fédération Nationale de l’Habillement qui a beaucoup travaillé sur la concrétisation du projet. Et pour cause, celui-ci se veut une aide aux détaillants indépendants en matière de gestion des stocks. Au moins dans un premier temps. C’est cette partie qui s’appelle d’ailleurs la Bourse. Elle permet aux détaillants d’échanger de la marchandise, entre eux, de commerçant à commerçant.

Boursedutextile
Elle permet également aux fabricants de diffuser directement vers le réseau des détaillants leurs promotions et leurs déstockages. Une deuxième partie porte sur le salon des marques. Il s'agit en fait d’un secteur comprenant des showrooms virtuels se limitant aujourd’hui à de simples présentations de produits. Sans que les détaillants puissent donc acheter.

Enfin, la troisième partie porte sur des offres négociées avec des partenaires. Cela peut être des sociétés informatiques, des fournisseurs de "son et d’image" type Mood Media qui figure aujourd’hui dans l’offre, etc.
Aujourd’hui, selon Stéphane Cola, 5000 détaillants seraient d’ores et déjà inscrits en étant détenteurs d’un code d’accès (il s’agit bien d'un espace BtoB). Et une centaine de fabricants ont ouvert des showrooms. Il est vrai que l’inscription est gratuite pour les détaillants. La FNH n’a d’ailleurs pas manqué de communiquer le lancement de Bourse du Textile sur l’ensemble de ses adhérents.

Pour le fabricant, la présence d’un showroom coûte 3 euros/HT/jour soit 90 euros par mois. Les partenariats commerciaux sont à coûts variables en fonction des sujets. Les partenaires doivent surtout prendre l’engagement d’offrir des prix étudiés. Sur les transactions entre détaillants, Bourse du Textile retient 7% du montant HT de la vente dont le coût est partagé à 50-50 entre vendeur et acheteur. Les livraisons sont effectuées via UPS. La transaction elle-même sécurisée.

Pour Charles Melcer, président de la FNH, la formule l’a séduit car "un détaillant peut avoir des produits qui ne marchent pas à Nice alors qu’un détaillant à Lille les recherchent. C’est une aide à une meilleure gestion des stocks", souligne-t-il. Pour autant, les participants à la réunion d’information organisée par Bourse du Textile hier matin, étaient quelque peu sceptiques sur un point crucial: l’attitude des marques qui perdraient d’une certaine manière la traçabilité de leurs produits qui pourraient se retrouver dans des points de vente non agréés. On sait comme l’exclusivité, plus on monte en gamme, est chérie par nombre de détaillants surtout dans les villes moyennes. De la même manière, nombre de marques dans leur contrat interdisent aux détaillants de revendre leurs produits à d’autres professionnels afin justement d'arriver à contrôler leur distribution.

Autre interrogation du même ordre: est-ce que les meilleurs clients des détaillants qui chercheraient à vendre du stock ne pourraient être des solderies au risque de retrouver le problème d'image chère aux marques. Comme le dit l’adage, "qui ne tente rien n’a rien". Au-delà du lancement, Bourse du Textile entend amorcer de nouvelles manières de travailler pour la profession. "C’est justement ce qui nous a séduit", souligne Marie Laure Bellon-Homps, présidente du directoire d’Eurovet. De même Boris Provost, directeur de la communication de WSN Développement (Who’s Next-Première Classe).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com