×
6 850
Fashion Jobs
CCLD RECRUTEMENT
Managers Des Ventes Avignon (84) H/F
CDI · AVIGNON
PVH CORP.
Finance Controller Wholesale (M/F/X) Tommy Hilfiger - Calvin Klein
CDI · PARIS
JAQK
Responsable Digital
CDI · MARCQ-EN-BARŒUL
POLÈNE
Producteur de Contenu Visuel/ Chef de Projet Production de Contenu Visuel
CDI · PARIS
AMERICAN VINTAGE
Chef de Projet Amoa (H/F)
CDI · SIGNES
CELIO
Responsable Achat H/F
CDI · SAINT-OUEN
TEDDY SMITH
Directeur Adv France H/F
CDI · L'UNION
BLEU LIBELLULE
Responsable Merchandising F/H/n
CDI · GALLARGUES-LE-MONTUEUX
A LA SOURCE...
Pilote de Ligne de Production (H/F)
CDI · PAU
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes H/F - CDI - Région de Toulouse
CDI · TOULOUSE
BLEU LIBELLULE
Chef.fe de Produits Développement F/H/n
CDI · MONTPELLIER
VIANOVA
Consultant(e) Influence
CDI · PARIS
HERMES MAROQUINERIE
CDI - Responsable du Développement Commercial Maroquinerie Homme & Voyage (H/F)
CDI · PANTIN
MICHAEL PAGE
Controlling Manager - Secteur Des Médias H/F
CDI · PARIS
EDEN PARK
Directeur de l'Offre (H/F)
CDI · PARIS
DCM JENNYFER
Chef de Produit (H/F)
CDI · SAINT-OUEN
PASSION BEAUTÉ
Chargé(e) de Projets E-Commerce (Animation du Site & E-CRM)
CDI · FONTENAY-SOUS-BOIS
VAN CLEEF & ARPELS
Chef de Projet Contenus Publicitaires
CDI · PARIS
EMINENCE SAS
Acheteur H/F
CDI · AIMARGUES
YUJ YOGA STUDIO
Chargé(e) Commercial(e) et Administration Des Ventes
CDI · PARIS
HUREL
Acheteur Junior / Service Production Textile (H/F)
CDI · PARIS
THE KOOPLES
CDI - Chef de Projet Architecture Senior F/H
CDI · PARIS
Publié le
9 juil. 2013
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Bread&Butter: une session aux multiples interrogations

Publié le
9 juil. 2013

Quel bilan tirer du Bread&Butter, qui a fermé ses portes jeudi dernier? Depuis longtemps, les avis n’avaient pas autant divergé sur la manifestation berlinoise. Déjà avant même l’ouverture des portes, le mardi matin, acheteurs et exposants échangeaient autour de deux symboles forts pour qui suit le Bread&Butter depuis ses débuts: le stand G-Star limité à 140 mètres carrés, voire moins, et l’arrivée du groupe Bestseller sur 6 000 mètres carrés. Auxquels il faut ajouter l’entrée payante pour les non acheteurs et non exposants à 500 euros!!! Pas étonnant qu’au final, les échos aient pu varier d’une marque à une autre.


En revanche, tous étaient d’accord pour remarquer la nette baisse d’affluence dans les allées et un tarmac d’habitude festif réduit au minimum. Certains spécialistes du salon confirmaient, grâce à leur scan, des baisses à deux chiffres de la fréquentation au premier jour. D'autres admettaient une augmentation mais grâce à leur changement de hall, changement permis par la désaffection de nombreux poids lourds du denim.

"Je reste trois jours mais, quand j’observe le flux, là maintenant à 10h30, cela va me paraître long", commente un directeur de filiale française d’une grande marque. "Il y a moins de monde sur le salon, mais nous avons eu finalement une fréquentation intéressante sur le stand, explique l'équipe allemande d'Aigle. Mais, pour Karl-Heinz Müller, patron de la manifestation, l’entrée à 500 euros a permis de filtrer et d’offrir aux marques un public professionnel et de qualité. "C'était même très bien pour moi. J'ai eu la visite d'une vingtaine de Français en une journée, glisse Philippe Elbaz, qui représente Scotch&Soda sur l'Hexagone.

Au final, la fréquentation était assez nordique. Karl-Heinz Müller, qui ne donne plus de chiffres sur la fréquentation, commente dans le communiqué final: "Malheureusement, nos amis d’Europe du Sud nous manquent toujours".

Mais la présence de Bestseller a aussi apporté une tonalité différente au salon. En particulier pour les exposants de l'espace Upper Street Market qui espéraient plutôt voir s'installer l'univers premium LOCK. Au lieu de cela, le géant danois de la fast fashion a interprété son hall de manière très qualitative, jouant avec les éclairages, la pénombre et la mise en exergue de ses marques.


Un atout qui, selon certains observateurs, a rendu moins attractifs les autres halls. "Ce Bread a été le salon de Bestseller. Leur hall a été le plus attractif et le plus dynamique. Et pour certains, en temps de crise, leur offre peut paraître être une valeur refuge. Nous ne les distribuons pas ceci dit. En réalité, il y a peu de folie au sein des collections et les clients sur nos segments de prix ne viennent pas chercher des basiques mais demandent de la nouveauté. J’irai sans doute en août au salon de Las Vegas", résume Jean-Paul Chouraqui, cofondateur de l’enseigne Fiesta. "Pour sûr, des décisions seront prises au sein des marques exposantes", ajoute Philippe Atlani de Pepe Jeans. En attendant, Karl-Heinz Müller ne donne pas de détails sur ses projets mais donne rendez-vous du 14 au 16 janvier 2014 à Berlin, sur l'aéroport Tempelhof.

Olivier Guyot et Bruno Joly

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com

Tags :
Mode
denim
Salons