×
4 949
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
16 juin 2014
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Bruno Magli: une relance difficile

Publié le
16 juin 2014

Bruno Magli peine à se relancer. Selon Da Vinci Invest AG, qui a racheté l’historique marque de chaussures italienne en janvier dernier, il s’agit d’une période de transition. Visiblement la société suisse de gestion de capitaux s’est trouvée confrontée à une situation critique, et ces derniers mois ont été fermées les boutiques de Milan dans la prestigieuse Via Montenapoleone et de Rome à l’aéroport de Fiumicino, avec à la clé le licenciement de 9 personnes.

Un modèle Bruno Magli


"En ce qui concerne Rome, ville où était prévu un autre magasin qui finalement n’a pas été ouvert, la décision a été prise par le management précédent", affirme Hendrik Klein, le propriétaire de Da Vinci Invest AG, qui a récemment pris les rênes de l'entreprise de Bologne, succédant à l’administrateur délégué Manfred Ebensberger nommé au moment du rachat.

Sont donc encore ouverts la boutique de Venise, qui selon les syndicats est néanmoins à risque de fermeture, et les trois magasins outlet italiens de Bruno Magli.

"Da Vinci Invest est entré en négociation avec Bruno Magli à la dernière minute. L’opération du rachat s’est déroulée en un mois et demi. En arrivant, les nouveaux actionnaires ont trouvé au sein de l’entreprise une situation plus compliquée que prévu, du coup il y a eu une phase de ralentissement. Mais ils ont promis un grand plan de relance", explique une source syndicale.

Selon d'autres sources, par ailleurs, le paiement des salaires a été retardé et la production a été réduite, avec un risque sur la livraison de la collection pour l'hiver prochain.

"La collection hivernale n’est absolument pas à risque", dément Hendrik Klein. "Toutes les semaines, les livraisons sont effectuées aux Etats-Unis et au Japon, qui sont nos deux premiers marchés. Nous avons été contraints d'annuler certaines commandes trop importantes car nous avons une petite capacité de production", souligne-t-il.

"Nous voulons nous concentrer sur ces marchés et sur nos actuels clients, en nous positionnant avec un produit de luxe accessible de grande qualité. L’idée est de revenir aux origines de Bruno Magli pour redevenir une référence de l’excellence dans la chaussure. Pour cette raison nous envisageons de ramener une partie de la production en interne à Bologne d’ici à deux ans", explique le CEO.

En 2011, l’entreprise née à Bologne en 1936 avait été fortement restructurée avec, au final, 90 postes supprimés, l'externalisation de la production et le transfert des activités commerciales à Milan.

Le nouveau plan de relance prévoit de concentrer à nouveau à Bologne les principales activités de l'entreprise en réduisant le siège milanais. Dans ce contexte, la marque prévoit de transférer le siège social actuel de Bologne au sein de Villa Zarri à Castel Maggiore, aux portes de la ville.

Bruno Magli emploie 75 personnes en Italie et affiche un chiffre d'affaires de 35 millions d'euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com