×
Publicités
Publié le
31 janv. 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Bruno Pieters veut responsabiliser la mode

Publié le
31 janv. 2012

Mettre plus de transparence dans la mode, c'est le nouveau credo de Bruno Pieters. Le designer/directeur artistique belge avait disparu de la scène mode pour une année sabbatique qui s'est avérée riche en voyages et en réflexions. Le fruit de celles-ci vient de voir le jour avec le lancement de la griffe Honest By. Une marque créateur très haut de gamme qui revendique de faire toute la lumière sur ses produits, des matières à la conception, en passant par le coût réel et l'impact de la production. Sur le site internet d'Honest By, seul revendeur des collections, le consommateur est ainsi informé au millimètre près.


Les premières pièces Honest By Bruno Pieters.

Même si Honest By se veut une plateforme qui accueillera d'autres créateurs, c'est naturellement Bruno Pieters qui l'inaugure en premier. Dans le style rigoureux qu'on lui connaît, l'ancien directeur artistique de la ligne Hugo d'Hugo Boss et de sa griffe éponyme réinvente ses classiques et réinterprète la coupe idéale. Une cinquantaine de pièces masculines et féminines sont déjà proposées sur le site et l'apport sera régulier tout au long de l'année, sans notion de saisonnalité.

Des robes, chemises, manteaux ou pantalons, les acheteurs potentiels sauront tout, de la provenance du tissu, au nombre de salariés de l'usine de confection, jusqu'au coût de la fermeture à glissière ou la composition du tissu de l'étiquette même. Tout comme les marges pratiquées par la marque sur chaque produit, l'impact carbone est également publié. Et toujours dans cette mouvance éthique ou "eco-conscious", la marque précise pour chaque produit s'il est bio ou carrément végétalien (absolument aucune exploitation animale), s'il est 100% européen (et parfois même Made in Belgium), s'il est recyclé ou, pour quelques-uns, s'il respecte les peaux sensibles.

Seul bémol à apporter: pour l'instant, certains fournisseurs ont un peu moins joué le jeu que d'autres, puisque quelques-uns n'ont pas communiqué toutes les données réclamées sur la traçabilité d'un tissu ou le coût d'une opération. Mais c'est un tout petit revers de la médaille pour une démarche hautement exigeante et inédite en mode. Avant même de savoir quel sort la clientèle lui réservera, Bruno Pieters précise que 20% des bénéfices d'Honest By seront reversés à des œuvres de charité, pour boucler la boucle.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com