×
Publicités
Par
AFP
Publié le
23 févr. 2009
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Budelpack devrait déposer son bilan

Par
AFP
Publié le
23 févr. 2009

L'entreprise Budelpack (120 salariés), située dans le Haut-Rhin, en cessation de paiement, est convoquée mardi 24 février devant le TGI de Colmar qui décidera des conditions d'une éventuelle poursuite de son activité, a-t-on appris appris lundi 23 auprès de la direction et des syndicats.


© Budelpack

Mise en difficulté par un défaut de paiement de 2,6 millions d'euros et une annulation de commandes de 6,5 millions d'unités du groupe allemand Schwarzkopf-Henkel, son client historique, l'entreprise alsacienne qui fabrique des produits d'hygiène à Lièpvre, devrait déposer son bilan mardi et être placée en redressement judiciaire, selon ces sources.

"Nous craignons que les licenciements atteignent 50 à 60 % des effectifs", a indiqué Alain Cadet, secrétaire (CFDT) du comité d'entreprise.

Le groupe allemand a justifié le non règlement de ses factures à l'usine de Lièpvre par l'attitude de la maison mère de celle-ci, le groupe hollandais Budelpack, qui ne lui a pas payé la totalité du rachat de l'usine, selon Henkel.

Le CE a adressé au groupe Henkel un courrier dans lequel il affirme son refus d'être "pris en otage dans un litige qui ne concerne pas Budelpack Lièpvre", filiale indépendante.

"Quelles que soient vos relations avec Budelpack Holding en Hollande, rien ne vous autorisait à ne pas honorer vos engagements et à ne pas payer ce qui est dû à Budelpack Lièpvre : le fruit du travail des salariés de notre usine", écrit le CE. "Henkel est en train de commercialiser environ 10 millions de flacons Fa Mont St Michel et Schauma sans que vous en ayez payé la production", insiste le CE.

Dans sa réponse datée du 19 février, Henkel rappelle que le groupe Budelpack n'a jamais payé la totalité du prix d'achat de la vente des parts de la société Budelpack Lièpvre au groupe Budelpack en 2003. "De ce fait, le groupe Budelpack doit à Henkel presque le double du montant qui est réclamé à Henkel", écrit le groupe allemand qui affirme souhaiter "une solution globale".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.