×
6 712
Fashion Jobs
Publié le
15 nov. 2009
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Byredo booste ses points de vente

Publié le
15 nov. 2009

Entre une première boutique en propre à Stockholm, une entrée parisienne chez Colette et au Bon Marché, enfin un corner chez Liberty à Londres, la marque de parfums de niche semble bien partie pour tracer son sillage en Europe.


Parfums Byredo

En plein centre de Stockholm, la nouvelle boutique donne à ressentir l’esprit de la marque. Derrière la devanture noire, on découvre un écrin de 55 mètres carrés cerné de murs blancs, posé sur un sol gris en béton ciré. L’acier brossé, le verre et un grand lustre central fait d’une myriade de flacons de cristal parachèvent l’ensemble.

Byredo a ainsi opté pour un espace raffiné et épuré qui laisse le champ libre aux célèbres flacons de la marque. Des flacons cylindriques en verre translucide, surmontés d’un bouchon noir que seule la couleur du jus vient rehausser. Mais qu’importe le flacon pourvu qu’il y ait l’ivresse ...

Créée en 2006 par le Suédois Ben Gorham, la marque Byredo se présente comme un « concept olfactif ». L’idée de son fondateur ? Révéler les facettes olfactives de ses souvenirs. On comprend mieux le nom alors, Byredo, dérivé de by redolence (par évocation, ndlr).

Ainsi, avec l’aide de quelques nez cultes, dont Jérôme Epinette, il a donné naissance à des senteurs éclectiques pour homme et femme. Certaines boisées, comme Bal d’Afrique, d’autres florales tel Pulp, d’autres encore plutôt orientales avec Gipsy Water. La gamme se compose aujourd’hui de huit parfums, avec le dernier-né Blanche qui se présente comme un floral aldéhyde.

En outre, Byredo signe une gamme de bougies parfumées d’intérieur tandis qu’une ligne de soins pour le corps coordonnés aux parfums devrait bientôt faire son entrée.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com