×

Cacharel, fin de la collaboration avec Cédric Charlier

Publié le
today 28 mars 2011
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

On croyait la marque enfin loin des rebondissements aussi inattendus qu’incongrus. Moins qu'il n'y paraît comme en témoigne ce dernier épisode. Dans un bref communiqué, la maison vient en effet d’annoncer la fin de son partenariat avec Cédric Charlier, directeur artistique du prêt-à-porter femme depuis septembre 2009. Une séparation qui sera effective le 7 octobre prochain.

Cédric Charlier, Cacharel
Cacharel, défilé automne-hiver 2011/2012 / Crédit Imaxtree

Pour la maison qui souhaitait "mettre un terme à la starification des créateurs", de sorte que "seule compte la femme Cacharel: féminine, française", confiait en septembre 2009 Jean Bousquet, la collaboration avec le discret Cédric Charlier semblait sur la bonne voie. Il faut croire que ce n’était pas le cas. "Nous avons besoin d'un directeur artistique qui puisse contrôler l'ensemble des licences notamment homme, nous explique Jean Bousquet, fondateur et PDG de la maison. Une personne qui puisse être responsable de toutes les lignes, avec une maturité marketing."

Reste que le soleil de la mode recommençait bel et bien à briller dans la maison Cacharel. La collection automne-hiver 2011/2012 présentée au Palais de Tokyo continuait sur la voie engagée avec le printemps-été 2010, livrant là une vision quasi monochrome de la femme Cacharel. Le parti pris était audacieux, porté par de judicieuses superpositions, d’élégants jeux de volumes entre pantalons amples et mailles fines.

Sans hésitation, Cacharel a réussi en quatre saisons à réintroduire une mode fraîche et joyeuse, chic et juste dans son vestiaire. Une mode qui n'a cessé de capter l’attention des acheteurs, outre-Atlantique notamment. Parmi les clients de cette saison, la marque a décroché Opening Ceremony, Neiman Marcus et Barneys dans plusieurs villes des Etats-Unis. En Asie, elle débarque aux Tomorrow Land, Beans et Opening Ceremony à Tokyo, en Europe aussi avec l'arrivée chez Liberty, Harvey Nichols, Matches et Feathers à Londres, et bien sûr Maria Luisa au Printemps dès le 7 avril. Bref, un retour de flamme dans les chiffres qui confortait le style.

La pré-collection du printemps prochain sera la dernière de Cédric Charlier. Quant au printemps-été 2012, la maison part aujourd'hui à la recherche de son nouveau commandant.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com