×
7 032
Fashion Jobs

Calida Holding : Felix Sulzberger, directeur général du groupe et de Lafuma, quitte ses fonctions

Publié le
today 17 déc. 2015
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Même en désaccord, Felix Sulzberger assurera la transition. Le groupe suisse Calida Holding vient d’annoncer le départ de son directeur général. Et le dirigeant helvète restera en fonction jusqu’au 1er avril 2016.

Felix Sulzberger, directeur général du holding Calida, actionnaire majoritaire du groupe Lafuma - Calida

Date à laquelle son successeur, Reiner Pichler, reprendra les rênes de la maison-mère des marques de lingerie Calida et Aubade, et du groupe de marques de sport et d’outdoor français Lafuma. Reiner Pichler, dirigeant germano-suisse, était depuis l’an dernier à la tête du groupe S.Oliver. Mais l’homme connaît bien l’univers du textile suisse. Il a dirigé pendant une vingtaine d’année le groupe Holy Fashion Group, qui possède les marques Strellson, Joop et Windsor.

Felix Sulzberger était en poste depuis 2001. « Il a développé Calida, d’une activité traditionnelle de production à un groupe textile international orienté sur le marché, souligne dans l’annonce de son départ le président du conseil d’administration Thomas Lustenberger. Grâce à une stratégie intelligente d’acquisitions et l’établissement de son propre réseau de boutiques, le groupe a gagné une emprise stratégique plus large et a continué à se développer avec succès. »

Le dirigeant est notamment l’artisan des acquisitions d’Aubade et du groupe Lafuma (Millet, Lafuma, Eider, Oxbow...), et de leur intégration dans le groupe suisse.

Pourtant, alors que Felix Sulzberger était au conseil d’administration et qu’une partie de la presse suisse l’imaginait en futur président du conseil d’administration, la fin de l’aventure se conclut sèchement.

Christian Haas

Il avait annoncé sa volonté de se retirer d’ici la fin 2016 dans une interview au journal Finanz und Wirtschaft début décembre. Le dirigeant évoquait à l’époque des tensions avec le conseil d’administration. Il soulignait notamment la situation complexe dans laquelle se trouve le groupe. Selon ses propos, rapportés par le média helvète, le point de friction majeur concernait un dénommé Christian Haas.

L’homme est le cofondateur de la société d’investissement franco-luxembourgeoise Matignon Investissement et gestion, qui représente la société Micalux qui possède 16,2 % des parts de Calida Holding. Il s’agit du deuxième actionnaire du groupe, derrière l’actionnaire historique, la famille Kellenberg, qui possède 34,3 % des parts. Il est entré au board du groupe en mai 2014.

Il se trouve que Christian Haas figure aussi depuis 2001 au conseil d’administration du groupe Lafuma en tant que représentant de Comir, qui possède 11,6 % des actions du groupe français.

Selon Felix Sulzberger, cette situation est particulièrement problématique dans le cas où Calida Holding souhaite acquérir les 40 % qu’il ne possède pas dans le groupe Lafuma.

Les tensions n’ont visiblement pas trouvé d’issue dans la négociation. Le conseil d'administration et son directeur général se séparent. Reste à savoir quelle stratégie ce board, où Christian Haas apparaît renforcé, validera avec Reiner Pilcher.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com