×
3 976
Fashion Jobs
MAISONS DU MONDE
Coordinateur Collaborations H/F
CDI · VERTOU
DCM JENNYFER
Chef de Produit Prêt-À-Porter (H/F)
CDI · CLICHY
COURIR FRANCE
Chargé.e de Stock / Stock Keeper - Anncey - CDI - Temps Partiel -25h - f/h
CDI · ANNECY
LOUIS PION SAS
Responsable Ressources Humaines H/F
CDI · LEVALLOIS-PERRET
MAISON MICHEL PARIS
Acheteur Matières Premières
CDI · PARIS
CHRISTIAN DIOR COUTURE
Store Operations Manager f/h - 30 Avenue Montaigne
CDI · PARIS
CHRISTIAN DIOR COUTURE
Client Marketing Senior Manager f/h - 30 Avenue Montaigne
CDI · PARIS
CHRISTIAN DIOR COUTURE
Client Development Manager f/h - 30 Avenue Montaigne
CDI · PARIS
CHRISTIAN DIOR COUTURE
Client Development Manager - International Clients f/h - 30 Avenue Montaigne
CDI · PARIS
CHRISTIAN DIOR COUTURE
Visuel Merchandiser Manager f/h - 30 Avenue Montaigne
CDI · PARIS
CHRISTIAN DIOR COUTURE
Senior iN-Store Trainer f/h - 30 Avenue Montaigne
CDI · PARIS
BIZZBEE
Directeur Régional (H/F)
CDI · RENNES
CHRISTIAN DIOR COUTURE
Building Operations Manager f/h - 30 Avenue Montaigne
CDI · PARIS
CHRISTIAN DIOR COUTURE
Hospitality Manager f/h - 30 Avenue Montaigne
CDI · PARIS
CHRISTIAN DIOR COUTURE
HR Manager f/h - 30 Avenue Montaigne
CDI · PARIS
DE FURSAC
Chef de Produit Maille/Jersey et Accessoire - CDI H/F
CDI · PARIS
MAISON KITSUNÉ
Junior Area Manager Export / Wholesale Coordinator H/F
CDI · PARIS
CALZEDONIA SIEGE
Coordinateur Travaux et Maintenance - Paris 9Ème (H/F)
CDI · PARIS
GROUPE ARMAND THIERY
Responsable Recrutement H/F
CDI · LEVALLOIS-PERRET
GROUPE ETAM
Responsable d'Applications Supply Chain H/F
CDI · CLICHY
AXENTIA
Commercial Terrain H/F
CDI · PARIS
ISABEL MARANT
Area Manager Italie
CDI · PARIS
Publié le
16 mai 2013
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Camera della Moda: des grands noms pour ramener Milan sur le devant de la scène

Publié le
16 mai 2013

L’heure de la reconquête est arrivée pour la Chambre nationale de la mode italienne (CNMI). Après une période mitigée, qui a vu Milan perdre du terrain face à des concurrents plus chevronnés tels Paris et Londres, les grands noms de la mode italienne ont décider de s’engager personnellement pour redonner à l’Italie un rôle de premier plan dans le panorama international de la mode.

“La déchéance de Milan est due à l’égoïsme de tous. Nous sommes tous coupables de ne pas avoir su cueillir les opportunités des années 1990. L’évolution du marché a ensuite rendu la position de Milan plus critique. Aujourd’hui, nous avons pris acte de la situation et nous devons repartir en changeant notre vision", a affirmé Patrizio Bertelli. Le patron de Prada a été fraîchement nommé vice-président de la Chambre de la mode, durant la conférence organisée par cette dernière mardi 14 mai à Milan pour illustrer son changement de cap.

Mario Boselli - Photo: Ansa


Suite à l'élection le 17 avril dernier du président Mario Boselli (à son cinquième mandat) et du conseil de direction, les nouveaux conseillers de la Camera della Moda se sont réunis lundi 13 mai pour nommer leurs nouvelles instances directives. En confiant à des grands noms des rôles de premier plan, l’association qui réunit près de 140 marques et maisons de mode a voulu envoyer un signal fort. Ainsi, dans le comité de présidence ont été nommés quatre vice-présidents pour épauler Mario Boselli: Patrizio Bertelli (Prada), Diego Della Valle (Tod’s), Angela Missoni et Ermenegildo Zegna; ainsi que deux conseillers délégués: Giovanna Gentile Ferragamo et Stefano Sassi (Valentino Fashion Group).

Les sept membres du comité de présidence font partie du conseil de direction composé de onze autres membres: Lavinia Biagiotti Cigna (Biagiotti Group), Carlo Capasa (Costume National), Patrizio Di Marco (Gucci), Jacopo Etro (Etro), Massimo Ferretti (Aeffe), Marialuisa Gavazzeni Trussardi (Trussardi), Sergio Loro Piana (Loro Piana), Luigi Maramotti (Max Mara Fashion Group), Renzo Rosso (OTB), Carla Sozzani (10 Corso Como), et Silvia Venturini Fendi (Fendi). “Une telle équipe fait toute la différence”, se réjouit Mario Boselli.

Afin de permettre à la nouvelle équipe de travailler dans les meilleures conditions, le dernier conseil a approuvé une importante hausse du budget (+300%). Il passera à partir de 2014 de l'actuel 1,5 million d’euros à 4,7 millions, grâce à l’augmentation des cotisations, qui sera calculée en fonction du chiffre d’affaires de chaque entreprise associée. “Nous sommes passés d’une fourchette qui allait d’une cotisation minimum de 4 000 euros à un maximum de 26 000 euros à un éventail beaucoup plus large qui va d’un minimum de 5 000 euros à un maximum de 250 000 euros. Indépendamment de la cotisation payée, chaque associé aura le même poids au sein de l’association”, explique le président de la CNMI.

Ce budget, auquel s’ajoutent le soutien des sponsors ainsi que 500 000 euros financés par la Chambre de commerce, devrait permettre à la Camera della Moda d’avoir davantage de marge pour organiser ses Fashion Weeks, même si son budget rehaussé est encore loin d’atteindre celui de ses concurrents : notamment l'enveloppe de près de 10 millions d’euros du British Fashion Council.

Moschino, printemps/été 2013 - Photo: Pixelformula


Pendant la conférence de presse a été annoncée par ailleurs la création de sept commissions axées sur des thèmes importants sur lesquels se pencheront d’emblée les nouveaux conseillers. La première commission concerne le choix "dans un bref délai" d’un administrateur délégué, qui sera amené à diriger la Chambre de la mode. "Il devra avoir un profil managérial international et moderne et une grande connaissance du Web", indique Ermenegildo Zegna.

Autre commission, celle dédiée à la délicate question du calendrier. "Les semaines de la mode milanaises sont écrasées par les autres Fashion Weeks et salons. Nous avons décidé toutefois de ne pas déplacer nos dates. L’idée est de fixer six jours pleins, en y insérant aussi les jeunes stylistes, et de maintenir le même calendrier pendant quatre saisons. Il faut néanmoins de la cohérence. Ceux qui ne sont pas associés à la Camera della Moda ne peuvent entrer dans le calendrier. Nous estimons que cela n’est pas correct", souligne Patrizio Bertelli en se référant aux deux grands absents non inscrits, Dolce&Gabbana et Giorgio Armani, qui figurent néanmoins régulièrement au programme de la Fashion Week.

Les cinq autres commissions seront consacrées aux relations avec les principaux interlocuteurs du système mode (patronat, Altagamma, etc.), aux nouveaux statuts de l’association, aux relations avec les districts du textile et aux liens avec la Chine dans le cadre d’un accord avec les distributeurs. "Nous sommes encore dans une phase constitutionnelle en vue de changer radicalement la Camera della Moda. L’objectif est qu’elle devienne l’institution la plus représentative de la mode en Italie, d’où partiront toutes les initiatives du secteur et des projets ambitieux", conclut Stefano Sassi, administrateur délégué de la griffe Valentino.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com