×
Publicités
Publié le
5 mars 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Camille Omerin lance Maison Père à Designers Apartment

Publié le
5 mars 2015

Diplômée de Mod’Art International, passée au FIT de New York puis à l’ISTEC en master entreprenariat, Camille Omerin se forme ensuite dans le luxe, chez Lanvin, Balmain, Chanel puis chez Chloé à l'Atelier et ensuite comme chef de produit pour la femme : « Pas un profil de créateur artiste, mais plutôt un tableau Excel bien organisé avec une grosse sensibilité créative, la soif de créer et d’entreprendre. »

Mars 2014, sa marque Maison Père est lancée. « Un vestiaire féminin complet et raffiné, complété par des pièces tailleur d’inspiration masculine », revendique la créatrice, où le choix des matières nobles, toutes italiennes, – laine, cachemire, soie, fourrure – et le travail des coupes, positionne la marque en « advanced contemporary », entre un Carven, un Joseph ou Phillip Lim.



Fabriquée en Europe de l’Est et au Portugal, la première collection hiver de Maison Père vise les femmes de 20 à 45 ans, et leur propose un look garçonne aux détails féminins.

En pièces phares, des manteaux intégrant gilets matelassés amovibles, et 3 en 1 transformables en veste ou gilet (600-1 200 euros), des vestes aux empiècements fourrure, de la maille (200-400 euros) et du jersey dont une série de pièces intégrant le poulain, des robes aux tops façon sweat et robes polo toutes brodées de pièces Swarovski (300-900 euros).

A retenir aussi, le choix de pantalons bicolores, des imprimés carrelage ancien sur robe, blouse et pulls, un modèle de jupe taille haute décliné en trois couleurs, du pull court, de la maille effet plissé, parkas et pulls aux empiècements en fourrure baby goat (chèvre).

La ligne d’accessoires va de la chaussure au cartable à chaîne en poulain et veau grainé, jusqu’aux chapeaux, fabriqués par les mêmes fournisseurs que Borsalino.

D’abord lancée sur le marché américain – la marque a été présentée pour la première fois chez CD Network à New York –, Maison Père engrange pour son premier hiver six points de vente aux Etats-Unis, Harvey Nichols à Riyad et le department store Baycrews à Tokyo. La marque est également représentée au Japon via Diptrics (qui distribue AMI, Jacquemus ou Pigalle), et sera également présente à Paris au concept-store Le 66 des Champs-Elysées.

La créatrice ouvrira dans quelques jours son nouveau showroom rue Vignon à proximité de la place de la Madeleine, lancera son e-shop dès le mois de juillet avant d’inaugurer son premier pop-up store en septembre prochain.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com