×
5 697
Fashion Jobs
Publicités

Caroll, Minelli, San Marina et Naf Naf s'affichent au Salon de la Franchise

Publié le
today 21 mars 2017
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Alors que le groupe français traverse une profonde restructuration, Vivarte a surpris avec la présence sur le Salon de la Franchise, du 19 au 22 mars à Paris, de quatre de ses enseignes. Parmi elles, Naf Naf pour laquelle il cherche actuellement un acquéreur (lire "Vivarte : quel nouveau périmètre pour le groupe ?")
 

Concept store Naf Naf - Naf Naf Paris


Est-ce un défi de trouver des partenaires dans ce contexte ? « Nous continuons comme si de rien n’était. C’est un plus par rapport au futur repreneur d’avoir des affiliés mobilisés qui y croient », explique à Fashion Network le directeur immobilier du groupe, Pascal Franceschi.
 
C’est ainsi que l'enseigne Naf Naf, avec 180 magasins en France et 400 points de vente dans le monde, est venue à la rencontre de partenaires prêts à s’engager sur cinq ans, entouré de Minelli (281 points de vente), San Marina (285) et Caroll (480).

Des quatre enseignes du groupe, c’est Caroll qui affiche historiquement le plus fort attachement au modèle de la franchise, avec à ce jour en France 104 affiliés et 125 magasins intégrés. Une culture de la franchise également présente dès les origines de San Marina, bien que la stratégie repose sur les succursales auxquelles s'ajoutent aujourd'hui 37 affiliés. Naf Naf et Minelli s’étaient eux ouverts à l'affiliation il y a six ans et comptent à ce jour respectivement 35 et 27 franchisés.

Le flou qui entoure l'avenir de Naf Naf et l'inconnu concernant les plans du futur repreneur n'empêchent pas le groupe de continuer d'afficher des ambitions importantes pour son réseau de partenaires.
 
« Nous cherchons à consolider Naf Naf car nous pensons pouvoir monter jusqu’à une centaine d’affiliés, explique Pascal Franceschi. C’est un vrai plan de développement pour une enseigne très demandée dans les cœurs de ville, voire même dans les retail parks et centres commerciaux. Sur la chaussure, où ce n’est pas du tout les mêmes rendements que sur le vêtement. Nous nous déployons progressivement tout en sachant que nous avons affaire à une culture totalement différente de celle du prêt-à-porter. Il nous faut des partenaires avec cette sensibilité chaussure et ce n’est pas simple ».
 
Vivarte vise donc pour San Marina et Minelli une part d'affiliés moins importante que pour Naf Naf et Caroll. Pour ses quatre enseignes, le groupe français cherche des surfaces de 90 à 150 mètres carrés, plutôt dans des villes de moins de 50 000 habitants avec des centres-villes dont l’équilibre n’est pas menacé par l’arrivée d’un centre commercial ou d'un retail park. Quant aux centres commerciaux, dont bon nombre connaissent des contre-performances, le niveau de fréquentation est déterminant.
 
Des commerces de centre-ville, donc, mais pas uniquement dans le cas de Naf Naf : « Nous avons mené des tests plutôt concluants en centres commerciaux et dans certains retail parks de nouvelle génération, comme Waves à Metz, confie Pascal Franceschi. Cela nous montre que, dans certains lieux, Naf Naf a aussi le positionnement pour rentrer dans des surfaces plus importantes qu’en centre-ville ».
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com