×
Publié le
19 juin 2014
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Caruso décortique le prix réel d’un costume

Publié le
19 juin 2014

Caruso n’a pas peur de déchaîner les polémiques. Au Pitti Uomo qui se déroule ces jours-ci à Florence, la marque italienne de menswear haut de gamme répond à la délicate question: combien devrait coûter au public un costume deux-pièces requérant la plus grande qualité sartoriale Made in Italy pour exprimer le meilleur rapport qualité/prix ? Réponse: 2 400 euros, soit près de 30 % moins cher par rapport aux prix pratiqués par les grandes maisons.

L'installation de Caruso au Pitti Uomo


Caruso démontre au Pitti de manière implacable, à travers une installation conçue par le styliste Sergio Colantuoni, la réelle valeur d’un costume réalisé selon les règles de l’art.

Le costume en question, composé d’une veste et d’un pantalon, est confectionné, en effet, dans un tissu réalisé en exclusivité par Loro Piana pour la maison, le "Quattro venti" en laine de Tasmanie avec des fils en double retors, et demande plus de 15 heures de construction, des boutonnières cousues main (15 minutes chacune), tout comme la doublure, le bord des manches etc., sans oublier les 3 heures 30 de repassage.

Les données, ainsi que toutes les valeurs ajoutées nécessaires à la réalisation d’un tel costume, des 55 ans de savoir-faire de cette entreprise de Soragna près de Parme à ses 600 tailleurs-ouvriers, en passant par les différentes phases de confection à la main, sont méticuleusement reportées dans le film vidéo, tandis qu'au-dessus de l’écran clignote en rouge l’inscription du prix final: 2 400 euros. Projetée sur plusieurs écrans dans l’installation du Pitti en trois versions différentes (court, moyen et long métrage), la vidéo sera accessible sur le site Web de Caruso.

"Je défie n’importe quelle marque de faire un costume sartorial-industriel mieux que le nôtre avec un tissu d’aussi grande qualité", déclare Umberto Angeloni, administrateur délégué de Caruso. "Par rapport aux autres griffes, le prix de notre costume n’est pas surchargé par d’énormes budgets de publicité, ni par les dépenses engagées pour des boutiques et autres événements pharaoniques ou des égéries hollywoodiennes. Ce sont tous des coûts supplémentaires qu’au final le consommateur doit payer sans en tirer aucun bénéfice", souligne le patron de Caruso.

Une autre image de l’installation Caruso au Pitti Uomo


Spécialisée dans le menswear haut de gamme, la maison de Soragna, qui produit, outre ses propres marques (Caruso e Uman), les collections masculines de 13 griffes internationales, a cédé fin 2012 35% de son capital au fonds d’investissement chinois Fosun. En 2013, elle a réalisé 57 millions d’euros.

La marque Caruso est distribuée actuellement à travers 100 boutiques multimarques en Italie et 200 dans le monde. En septembre, elle ouvrira son premier flagship store à New York, qui sera suivi en janvier par une boutique de 400 m² dans le quadrilatère du luxe à Milan, via Gesù.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com