×
5 485
Fashion Jobs
Publié le
16 sept. 2009
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Carven invente sa femme

Publié le
16 sept. 2009

Reprise par ses licenciés historiques en 2008, Carven se réinvente une existence. Finis les défilés haute couture, place pour le printemps/été 2010 à la première collection de prêt-à-porter féminin haut de gamme réalisée par Guillaume Henry.

Carven
Collection femme Carven printemps/été 2010

Celle-ci sera présentée à la presse et aux acheteurs pendant la fashion week parisienne d'octobre prochain. Un important challenge pour Henri Sebaoun et Marc Sztykman qui ont repris la griffe en juillet 2008. Après le renouveau de l’homme attendu aussi pour l’été 2010, c’est au tour de la femme de faire son entrée.

« Nous partons d’une page blanche, explique Henri Sebaoun, Pdg de la marque. Guillaume Henry, le directeur artistique de la marque, a complètement dessiné cette femme Carven et nous sommes impatients qu’elle rencontre la consommatrice ».

La garde-robe, riche d’une cinquantaine de références, propose des pièces dont les matières sont accessibles aussi bien à la ville qu’en soirée. Un vestiaire pour une femme moderne, active, au style parisien.

« De Carven, nous avons conservé l’héritage couture en mettant l’accent sur une conception du vêtement parfaite et des matières de qualité », souligne Henri Sebaoun.

Aux nombreuses robes, qui s’amusent à jouer les contrastes de matières (jersey de coton et soie, gabardine de coton et fleurs brodés sur tulle) entre le haut et le bas du corps, qui multiplient les formes (bustier, dos ouvert…), s’ajoutent des petits hauts très courts (pulls, cardigans, vestes) qui viennent réchauffer les épaules. Place également à des tailleurs pantalons androgynes, à une jupe twistée, un bermuda impeccable, une chemise col bénitier et quelques pièces inspirées par la lingerie … L’ensemble se complète de paires de ballerines, d’escarpins et de bottines et d’un modèle de sac ainsi que d’un foulard en soie.

Carven
Guillaume Henry, le directeur artistique des collections femme Carven

Côté couleurs, beaucoup de noir mais aussi du corail, du vert, du bleu, du gris et trois imprimés maison très modernes.

« Nous allons prendre la parole sur un marché qui est déjà à saturation, note Henri Sebaoun. Aussi il nous fallait une collection visionnaire avec son propre positionnement ».

Au côté de la technique des pièces, l’autre point fort des collections réside dans les prix retail. Ainsi, les robes, qui s’alignent sans rougir sur la qualité des premières lignes des grandes griffes de mode, seront en vente en boutiques entre 250 et 450 euros.

De quoi séduire les grands magasins et des points de vente sélectifs et pourquoi pas ouvrir d’ici à deux ans une boutique Femme Carven.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com