×
Publicités
Publié le
22 déc. 2010
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Cerruti entre les mains de Li & Fung

Publié le
22 déc. 2010

A Paris, il y a LVMH, à Hong Kong le groupe Li & Fung qui rachète à tour de bras marques, sociétés d’approvisionnement, etc. Là, via une de ses filiales, Trinity Limited, distributeur de prêt-à-porter masculin haut de gamme en Asie-Pacifique, c’est la griffe Cerruti qui vient d’être avalée.

Cerruti, Li&Fung
Cerruti femme, collection automne-hiver 2010/2011

Alors qu’elle vient de rouvrir son flagship parisien, envoyant le message que la page des déboires de la firme italienne Fin Part est tournée (le PDG Florent Perrichon, arrivé en 2008, a entretemps mis la griffe au régime, avec la fermeture de trois filiales étrangères et trois boutiques en France, la réintégration des licences récupérées et la réduction de moitié des effectifs), la griffe ouvre bel et bien un nouveau chapitre de son histoire. "Nous travaillons ensemble depuis des années (Trinity détient la licence Cerruti depuis les années 1980, ndlr), a précisé Florent Perrichon, et je sais que son savoir-faire dans le développement de marques permettra à Cerruti de devenir une marque de luxe de tout premier plan". Wong Yat Ming, DG du groupe Trinity d’ajouter, "nous allons désormais capitaliser sur la valeur que nous avons créée pour la marque au cours de ces dernières années en continuant à développer l’activité Cerruti en Asie, et en élargissant l’offre à de nouveaux produits".

"L’acquisition de Cerruti s’inscrit dans notre stratégie qui vise à investir dans des marques emblématiques ou à détenir des licences à très long terme dans le prêt-à- porter masculin haut de gamme et luxe", a également déclaré Wong Yat Ming. Avec 381 magasins en propre dans 53 villes de Chine, ce dernier possède un réseau de distribution important dans le pays, faisant de lui un partenaire privilégié des marques étrangères, notamment européennes. Aujourd’hui, Trinity commercialise Kent & Curwen, Gieves & Hawkes, D’urban, Intermezzo et Altea. Le groupe détient également 41 boutiques dans le cadre d’une joint-venture avec Ferragamo en Corée et en Asie du Sud-Est.

Pour Li & Fung, qui continue d’agir sur le terrain des reprises de société, le rachat de Cerruti s’inscrit dans la tendance. L’année dernière, le groupe a atteint les 16 milliards d’euros de chiffre d’affaires. En trois ans, il aura mis la main sur le Britannique Visage Group, le chausseur américain Jimlar, propriétaire des marques Frye, Mountrek et RJ Colt, ainsi que des licences Coach et Calvin Klein, avant d'obtenir le sourcing de l'équipementier chinois Li Ning. Notamment en charge du sourcing de Liz Claiborne (Lucky Brand, Juicy Couture, Mexx...), Talbos et Hudson’s Bay, le groupe est propriétaire de l’Américain Wear Me Apparel, du fabricant chinois JMI et du chausseur londonien Shubiz. Le groupe hongkongais est également propriétaire de la maison Hardy Amies, fondée par le couturier de la reine Elizabeth II.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com