×
5 484
Fashion Jobs
Par
AFP
Publié le
24 janv. 2006
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Chanel, classique et féérique

Par
AFP
Publié le
24 janv. 2006

PARIS, 24 jan 2006 (AFP) - Robe noire piquée d'un camélia blanc, tailleurs de tweed, jouant avec le noir et blanc, mais aussi robes de princesse dont les broderies brillent au soleil d'hiver : Karl Lagerfeld a alterné mardi classicisme et féérie, dans sa collection haute couture pour Chanel.


Création de Karl Lagerfeld pour Chanel le 24 janvier 2006 à Paris - Photo : François Guillot/AFP

Le noir et blanc règne en maître pour de petites robes et des jupes nettement au-dessus du genou, qui se portent avec d'amples bottes bicolores rappelant le Courrèges des années 70.

Sous la coupole du Grand Palais, sur une plateforme ronde installée au centre d'un cirque romain immaculé, les robes noires défilent, la taille menue, les épauples dégagées, éventuellement réchauffées d'une veste courte ou d'un paletot.

Elles s'agrémentent d'un camélia, d'un minuscule col blanc, de boutons qui grimpent jusqu'au cou, ou au contraire laissent s'échapper le jabot d'une chemise blanche ou un col montant rayé noir et blanc.

Le tailleur de tweed est fidèle au rendez-vous, blanc, gansé de noir, se fermant par deux noeuds noirs, ou entièrement blanc, avec de grandes poches à rabat et une veste-boléro sur un haut noir.


Une création de Karl Lagerfeld pour Chanel lors des défilés haute couture printemps-été 2006 à Paris, le 24 janvier 2006 - Photo : François Guillot/AFP

Le tailleur n'exclut pas le caleçon, qui moule la jambe ou, s'il se décline en dentelle, se fait plus lâche.

Mais l'allure sait aussi se faire moins sage : des volants et des fleurs, et surtout des paillettes et broderies dorées ou argentées apparaissent alors sur des caleçons, des robes transparentes, des boléros. Les plumes d'autruches, dressées, composent un col surprenant, ou forment des jupes douces et soyeuses, amples comme des tutus.

La couleur s'introduit avec délicatesse, à peine définissable, comme celle des robes de Peau d'Ane, en nuances bleu pâle, rose poudré, gris nuageux, ivoire aux arabesques de broderies scintillantes.


Une création de Karl Lagerfeld pour Chanel lors des défilés haute couture printemps-été 2006 à Paris, le 24 janvier 2006 - Photo : François Guillot/AFP

Les applaudissements crépitent lorsque la colonne qui occupait le centre de la piste s'élève, révélant un escalier en colimaçon sur lequel sont perchés les mannequins.

De nombreuses personnalités assistaient au défilé, parmi lesquelles Mmes Chirac et Pompidou, les chanteuses Avril Lavigne et Dani, la comédienne Amira Casar et Victoria Beckham.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.