×
Publié le
10 déc. 2008
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Chanel et Dassault Systèmes pour l’innovation cosmétique

Publié le
10 déc. 2008

A priori aux antipodes, l’un incarnation du luxe français, l’autre poids lourd de l’informatique, ils ont pourtant trouvé un point d’accroche : l’innovation. C’est du moins ce qu’ont annoncé Chanel et Dassault Systèmes avec la signature « d’un accord stratégique » sur le moyen terme entre leurs deux services Recherche et Développement. Objectif de la manœuvre ? Exploiter les technologies 3D pour les mettre au service de la beauté.



Si la cosmétique « bio » ou « naturelle » fait aujourd’hui des émules, les soins high tech occupent toujours le devant de la scène. Les industries de la beauté se livrent une course sans merci, dotant leurs laboratoires de procédés ultramodernes. Des investissements souvent très lourds que seuls quelques grands groupes peuvent se permettre, comme L’Oréal ou Estée Lauder. Pour Chanel, à la différence de nombreuses marques qui ont depuis longtemps confié parfums et cosmétiques à un licencié, tout est supervisé en interne.

Pour leur première collaboration, le département Recherche et Technologies de la maison de la rue Cambon et le Design Studio de Dassault Systèmes vont plancher, d’après leur communiqué, sur un projet « basé sur la connaissance de la lumière », dont l’objectif est de « valider virtuellement des hypothèses et des nouveaux concepts dans le domaine de la beauté ». Toujours d’après le communiqué, les premières esquisses sont attendues pour 2010.

D’autres axes de recherche concernant la modélisation et la simulation virtuelle dans le domaine de la biologie cutanée et des soins cosmétiques sont programmés. Des méthodes qui empruntent aux procédés employés notamment par le corps médical.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com