×
Publicités

Charles Jourdan placé en redressement judiciaire

Par
Les echos
Publié le
today 12 sept. 2007
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le nouvelle a un goût de déjà-vu pour les salariés de Charles Jourdan. Le chausseur de luxe, repris en octobre 2005 par la holding suisse Finaluxe et qui connaît de graves difficultés de trésorerie, a été de nouveau placé mercredi 12 septembre en redressement judiciaire, a-t-on appris auprès du tribunal de commerce de Romans.


Charles Jourdan collection 2007

Cette décision est l'aboutissement de quatre mois d'enquête sur la gestion de l'entreprise ordonnées mi-mai par le tribunal, chargé de suivre le plan de redressement de l'entreprise depuis sa reprise.

"On s'y attendait un peu. Lors du dernier CE, le 23 août dernier, on avait lancé un droit d'alerte sur la gestion de l'entreprise. On est en train de s'organiser pour décider de la marche à suivre", a indiqué à l'AFP Marie-Hélène Abriel de la CGT.

Le ateliers de la société, qui compte au total deux cent quatorze salariés dont quelque cent cinquante dans l'usine de Romans, ne fonctionnaient alors déjà plus faute de matières premières depuis plusieurs semaines. Charles Jourdan affichait en outre une dette de plus de 2 millions d'euros, notamment auprès de l'Etat à qui les cotisations Urssaf n'avaient pas été payées.

Longtemps considérée comme la capitale de la chaussure de luxe, l'agglomération de Romans avait encaissé deux coups durs en août 2005 avec la mise en redressement judiciaire de Charles Jourdan (cent cinquante-sept salariés licenciés sur troix cent quatre-vingts) et la liquidation judiciaire de Stéphane Kélian (cent quarante-trois emplois supprimés).

(Avec AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Les Echos