×
2 865
Fashion Jobs
SHOWROOMPRIVE.COM
Controleur de Gestion Achats Senior - H/F
CDI · SAINT-DENIS
TAPE À L'OEIL
Country Manager Leader H/F
CDI · SHANGHAI
KIDILIZ GROUP
Coordinateur Compliance H/F
CDI · SAINT-CHAMOND
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes - Marseille (H/F)
CDI · MARSEILLE
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes - Paris/Ile-dE-France (H/F)
CDI · PARIS
CALZEDONIA SIEGE
Coordinateur Travaux et Maintenance - Paris 9Ème (H/F)
CDI · PARIS
APPROACH PEOPLE
Directeur du Développement Commercial en Agence de Communication 100% Digitale - CDI Basé Impérativement à Lyon
CDI · LYON
FASHION EXPERT
Chargé(e) Administration du Personnel (H/F)
CDI · PARIS
HERMES SERVICES GROUPES
Chef de Projets Aménagement d'Intérieur et Travaux (H/F)
CDI · PANTIN
NESPRESSO FRANCE
CDI - Gestionnaire de Stocks - Toulouse Capitole- H/F
CDI · TOULOUSE
HERMES SERVICES GROUPES
Responsable Relation Clients Internes – Accueils et Conciergerie (H/F)
CDI · PANTIN
BALENCIAGA S.A.
Balenciaga - Contrôleur Financier Emea
CDI · PARIS
UNDIZ
Responsable vm & Identité Visuelle H/F
CDI · CLICHY
SHOWROOMPRIVE.COM
Developpeur .Net H/F - Base en Vendee
CDI · LES SABLES-D'OLONNE
SHOWROOMPRIVE.COM
Technicien Support Applicatif Logistique - H/F
CDI · SAINT-DENIS
HERMES BIJOUX
Acheteur Façon et Métal H/F
CDI · PANTIN
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Qualité Chaussures (H/F)
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Directeur de Région Bretagne (H/F)
CDI · RENNES
SAPIANCE RH
Directeur Marketing & Communication H/F
CDI · DIJON
CELIO
Responsable Contrôle de Gestion Retail et Digital H/F
CDI · SAINT-OUEN
AXENTIA
Responsable Performance Digitale H/F
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Directeur de Région Idf (H/F)
CDI · PARIS

Christian Lacroix : "contacts" entre les groupes Borletti et Falic pour un plan commun

Par
AFP
Publié le
7 sept. 2009
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Christian Lacroix, Borletti
Christian Lacroix - Photo : Pierre Verdy/AFP
PARIS, 7 sept 2009 (AFP) - L'administrateur judiciaire chargé du dossier Christian Lacroix, Régis Valliot, "tente un rapprochement" entre les frères Falic, propriétaires de la maison de couture en redressement judiciaire, et le groupe Borletti, candidat à sa reprise, a-t-on appris lundi 7 septembre à son cabinet.

M. Valliot "tente un rapprochement mais ça ne veut pas dire que ça va fonctionner", a-t-on déclaré. Un plan commun est "quelque chose qui est envisagé", a-t-on ajouté. "Il y a des contacts" depuis "fin août début septembre", selon la même source.

Dans sa version initiale, le plan Falic prévoit 112 suppressions d'emplois sur 124 et le maintien des licences, la haute couture et le prêt-à-porter étant supprimés. Les plans des repreneurs potentiels prévoient pour la plupart le maintien d'une cinquantaine d'emplois.

Les principaux candidats à la reprise sont le groupe italien Borletti (Le Printemps, La Rinascente) associé au couturier Christian Lacroix, le cabinet de conseil Bernard Krief Consulting (BKC) et la holding de l'homme d'affaires Prosper Amouyal, la Financière Saint-Germain (Haviland, Daum, Lalique).

Selon la même source, le comité d'entreprise prévu lundi a été repoussé au 14 septembre, les dossiers n'étant toujours pas finalisés.

"Il faut qu'on trouve une solution rapidement", souligne-t-on au cabinet de l'adminstrateur parce qu'"à la fin du mois, il n'y a plus suffisamment de trésorerie pour continuer".

Créée en 1987 avec l'appui du numéro un mondial du luxe LVMH qui l'a vendue en 2005 au groupe Falic, la maison Christian Lacroix a enregistré en 2008 dix millions d'euros de pertes pour un chiffre d'affaires de trente millions d'euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.