×

Christian Lacroix : nouveau report de la réunion du comité d'entreprise

Par
AFP
Publié le
3 sept. 2009
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

PARIS, 3 sept 2009 (AFP)- La réunion du comité d'entreprise (CE) de la maison de couture Christian Lacroix, en redressement judiciaire, qui devait se tenir jeudi 3 septembre, a été reportée à la semaine prochaine, les nouvelles moutures des plans de redressement ou de reprise n'étant pas prêtes, a-t-on appris jeudi de bonne source.

Christian Lacroix
Christian Lacroix - Photo : Bertrand Langlois/AFP
Le CE devait initialement se réunir mercredi. La réunion avait été reportée à jeudi mais les dossiers n'étant pas finalisés, elle devrait avoir lieu finalement lundi prochain, selon la même source.

Aucun vote n'est prévu, il s'agira d'une simple "remise de documents", a précisé un membre du CE qui a souhaité garder l'anonymat.

Après examen des dossiers, le CE devrait rendre un avis le 14 septembre, a-t-il ajouté.

Le comité d'entreprise avait refusé fin juillet de rendre un avis sur le plan de redressement des propriétaires de la griffe, le groupe américain Falic, en attendant que les repreneurs potentiels peaufinent leurs offres durant l'été. Dans sa version initiale, le plan Falic prévoit 112 suppressions d'emplois sur 124 alors que ceux des repreneurs potentiels prévoient le maintien d'une cinquantaine d'emplois.

Après l'avis du CE, le tribunal de commerce de Paris devra choisir entre les différentes offres de reprise et le plan de redressement.

Les principaux candidats à la reprise sont le groupe italien Borletti (Le Printemps, La Rinascente) associé à Christian Lacroix, le cabinet de conseil Bernard Krief Consulting (BKC) et la holding de l'homme d'affaires Prosper Amouyal, la Financière Saint-Germain (Haviland, Daum, Lalique).

Créée en 1987 avec l'appui du numéro un mondial du luxe LVMH qui l'a vendue en 2005 au groupe Falic, la maison Christian Lacroix a enregistré en 2008 dix millions d'euros de pertes pour un chiffre d'affaires de trente millions d'euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.